Le programme économique des Républicains est sorti et il est étonnant ! Emmanuel Macron a inventé le "En-même-temps", LR nous propose le "tout-à-la-foi".

Oui, hier dans Les Echos, Guillaume Peltier, le numéro deux de LR, révélait les grandes lignes du programme économique, programme officiel de son parti. 

J’ai demandé par sms aux 3 candidats potentiels (à ce jour) à la présidentielle de la droite ce qu’ils en pensaient. J’ai eu en réponse, au mieux, un smiley (vous savez la petite tête qui lève les yeux au ciel !) … et pour cause. 

Il s’agit d’un agrégat de solutions assez radicales, de droite libérale et de gauche anti-libérale. 

Le Ying et le yang sans craindre la contradiction.

LR veut offrir, je cite, ‘beaucoup plus de libertés aux entrepreneurs et beaucoup plus de protections aux travailleurs’ (plus de protections pour les travailleurs tout en réduisant le code du travail à 100 pages ! (on imagine écrite tout petit alors). Ça va être compliqué parce que les protections pour les travailleurs, on les impose forcément aux entrepreneurs, c’est de la liberté en moins pour ces derniers. Et les libertés pour les entrepreneurs, on les octroie mécaniquement au détriment des travailleurs. A moins d’instaurer l’autogestion et de réinventer le PSU des années soixante ! 

La perte de repères de la droite n’en n’est quand même pas là. 

Le programme de LR propose une augmentation immédiate de 5% de tous les salaires nets en divisant par deux le CSG. ‘La France ? trop socialiste à l’intérieur, trop libérale à l’extérieur’ dit Pelletier. 

Pourtant il propose que l’Etat paie intégralement les 6 premiers mois de salaire d’un jeune CDI plus deux ans d’exonération de charges ! 

Aucun socialiste, aucun libéral d’aujourd’hui, n’oserait proposer ce qui  constitue le tour de force d’être à la fois un formidable cadeau pour les patrons et une mesure d’économie administrée ! Toutes ces réformes ne sont, de plus, pas financées… 

Et, savez-vous comment on reconnait un programme non financé ?

Non, comment ?

Quand on dit que l’on couvrira les dépenses en luttant contre les fraudes sociales ou fiscales. Alors la gauche parle généralement de fraudes fiscales et la droite de fraudes sociales. Et bien pour bonne mesure, Guillaume Peltier réunit ces deux… ceinture et bretelles ! 

Emmanuel Macron a inventé le En-même-temps, LR nous propose le tout-à-la-foi.

Ce qui est frappant, c’est que le quoi qu'il-en-coûte pour affronter la crise sanitaire et économique déteint même sur la droite et pour son programme régulier… visiblement on n’est plus à 40 milliards près. Guillaume Peltier invoque l’idée de retrouver le volontarisme de Gaulle ! 

Seulement du temps du général (Antoine Pinay puis Valéry Giscard d’Estaing, aux finances), les salaires progressaient plus vite que l’inflation, c’est vrai, mais la croissance était toujours supérieure à 5% et surtout tous les comptes publics étaient excédentaires… Bref c’était une autre époque. 

Alors j’exagère un peu en disant que le programme de Guillaume Peltier c’est le tout-à-la-fois parce qu’il manque quelque chose : l’écologie ! C’est vrai que le général de Gaulle n’était pas tellement porté sur le bio…  

L'équipe