6 mois au pouvoir déjà et on a un peu oublié de parler de lui pour établir un premier bilan. Pourtant François Fillon est bel et bien à Matignon, et il fait tout ce qu'il peut pour exister. Ne peut se payer qui veut un voyage aux Etats-Unis avec déclaration d'amour sans condition devant le Congrès américain et french kiss à George Bush. Ne peut se permettre qui veut promener ses ministres à l'étranger comme un VRP transporte avec lui les échantillons de ses produits phares, en s'exclamant à chaque pas "vous avez vu, il est socialiste, c'est formidable non ?", désignant Bernard Kouchner, "vous avez vu, c'est la première femme ministre de l'économie ?", parlant de Christine Lagarde, ou se réjouissant d'avoir à ses côtés Rama Yade et Rachida Dati. "Les visages de la nouvelle France" comme n'a cessé de les "vendre" Nicolas Sarkozy, fier de son melting pot culturel à lui. Non forcément, François Fillon est moins gâté, question voyage et question casting, il n'est QUE premier ministre, alors il fait avec ce qui lui reste ! Ceci dit, il a en tête pour les jours qui viennent quelques opérations dont il espère bien qu'elles aient un retentissement sinon international, en tout cas... enfin, un petit retentissement quoi. D'abord la semaine prochaine, sortie de la première biographie qui lui est consacrée ! Ca n'a l'air de rien, mais ça compte ce type d'événement. Grâce à Christine Kelly, journaliste pas du tout politique à LCI, on va enfin tout savoir de notre très secret premier ministre. Tout sur sa vie, sur ses envies, il parle de Matignon et de ce qu'il y endure, il évoque déjà l'après et envisage, parait-il, une fin de carrière dans le privé. Le clou de cette bio très autorisée : un cahier de photos perso de François Fillon. On l'y découvre chérubin sur le ventre de sa maman, quelques heures après sa venue au monde. Bon, mais c'est pas le tout de se faire connaître, voire aimer, un collaborateur d'un ministre persifle : "c'est la première bio de l'homme invisible". François Fillon entend surtout se faire respecter ! Combien de ses ministres ne passent même plus par Matignon pour obtenir son arbitrage mais s'adressent directement à l'Elysée ? Nicolas Sarkozy le prévient-il quand il part fissa au Guilvinec ? Non, et bien le collaborateur se rebiffe, une fois encore, et tente de reprendre les rênes. Depuis 2 jours, François Fillon se porte garant des réformes en cours et à venir, "attachez vos ceintures" a-t-il dit mardi aux députés, "je ne suis pas du genre à céder" a-t-il répété hier alors que le climat social fraîchit, et pour reprendre la main sur son gouvernement, et bien le premier ministre a eu une super idée : tous en forêt de Rambouillet la semaine prochaine pour renforcer l'esprit de groupe. Non, c'est sérieux. Officiellement, il s'agit vendredi 17 et samedi 18 de préparer la future présidence française de l'union européenne lors d'un séminaire gouvernemental. En fait, ce n'est ni plus ni moins qu'un stage de management, avec coucher sur place et tenue de sport souhaitée, dans la résidence républicaine du premier ministre à Rambouillet donc. Les ministres invités s'interrogent encore sur les activités prévues, paintball, saut à l'élastique ou "conversation de groupes pour découvrir les problématiques du relationnel ou la complémentarité des rôles" (c'est une pub pour ce type de stage!)? En tout cas, François Fillon aimerait à cette occasion que ses ministres reconnaissent enfin son rôle, son importance et sa valeur, et oublient le temps d'un week end, la toute puissance élyséenne et sarkozyste. "A moins évidemment que le président ne s'invite" s'amuse déjà un futur participant ! Il est capable de tout.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.