Malheureux ! Vous avez dit université d'été ? ça c'est bon pour les socialistes et leur show de massacre à la tronçonneuse rochelaise. Pour l'UMP, c'est un Campus d'été. C'est très différent, c'est plutôt amour gloire et beauté à Royan. On l'a compris d'ailleurs, toute la presse la souligné : la consigne, c'était de jouer à fond le contraste avec le PS. D'ailleurs, c'est toujours très étonnant quand une stratégie de communication est aussi voyante et lourdingue. Vous imaginez bien la réunion préparatoire, à l'Elysée (parce que c'est là que tout se passe) donc, imaginez ce brainstorming pour préparer Royan ! « On va tous venir en chemise Lacoste avec pull noué autour des épaules, on va faire arriver Patrick Devedjian et Christian Estrozy bras dessus, bras dessous, on va danser avec les jeunes, on va jouer le contraste avec La Rochelle sur toute la ligne » - ça donne cette phrase de Xavier Bertrand, le meilleur dans le domaine de l'interprétation d'une stratégie de com' définie à l'avance : écoutez bien « on n'est qu'à 71 KM de La Rochelle, mais on est à des années lumières de l'université d'été des socialistes ». Quel est l'état de l'UMP ? Pas bon mais c'est normal. Il y a des querelles de personnes et des interrogations sur la politique menée par le Président mais il n'y a pas de problème de leadership puisque le vrai parton c'est Nicolas Sarkozy. L'UMP a la chance de ne pas être un parti très démocratique, ce n'est pas très glorieux mais c'est bien pratique. Soyons juste, la démocratie y progresse quand même puisque les têtes de listes pour les régionales seront choisies par les militants mais par exemple, c'est Nicolas Sarkozy, lui-même, Président de la cinquième puissance du monde, qui décide de la moindre modification de l'organigramme de la direction du parti. Patrick Devedjian, le secrétaire général, très critiqué en interne, se pensait en sursis, il aura suffi qu'il se fasse inviter par Nicolas Sarkozy à l'accompagner en Syrie, il aura suffi que le Président dise, devant quelques témoins, qu'il avait confiance en Patrick pour que l'on sache qu'il était sauvé. Adoubé par le Président pendant le voyage de retour d'une visite à son nouvel ami Bachar el Assad, voilà un drôle de symbole du fonctionnement de l'UMP ! Alors on se moque, mais si les vrais débats ne viendront pas de l'UMP, en revanche on peut espérer qu'ils surgissent du groupe parlementaire UMP. Quelle différence ? Ce sont les mêmes personnes... Oui mais... la loi sur les institutions, votée cet été, va bientôt s'appliquer. Jean-François Copé, le Président du groupe UMP compte bien -c'est du moins ce qu'il affirme en ce moment- il compte bien se servir à fond des nouvelles prérogatives du Parlement. Et notamment d'une disposition passée un peu inaperçue : les projets de loi qui seront discutés en séance ne seront plus les textes d'origine, écrits par les services du ministre concernés. Ce seront ces textes déjà modifiés en commission parlementaire - ça change beaucoup de choses puisque pendant la discussion en séance, c'est le gouvernement, en quelque sorte, qui devra amender le texte pour retrouver celui qu'il voulait au départ. Il devra se justifier et convaincre sa majorité sur tous les points qui font débat et les parlementaires devront prendre leurs responsabilités. Prenons un exemple qui ne se réalisera pas puisque les décrets d'application de la réforme des institutions ne sont pas encore en place. Mais si c'était effectif, imaginons le cas la taxe controversée pour financer le RSA. Si les parlementaires qui critiquent la taxe avaient des solutions de rechange, des idées d'économie par exemple, ils pourraient les intégrer au texte initial et ce serait au gouvernement de justifier sa décision. C'est un progrès démocratique à mettre au crédit de Nicolas Sarkozy. Mais attention, un progrès qui va demander beaucoup de travail aux parlementaires et c'est là que l'on va sans doute regretter -mais c'est une autre histoire- que le principe du non cumul des mandats n'ai pas été retenu.

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.