Marine Le Pen et l'effet téflon !

Par Frédéric Métézeau.

La candidate du FN à la présidentielle invitée ce soir de l'émission politique sur France 2 sera sans doute questionnée sur les "affaires" autour de son parti et de sa personne : la sous-évaluation de son patrimoine, les assistants parlementaires des eurodéputés FN employés comme permanents du parti, les affaires Riwal et jeanne sur le financement des campagnes de 2012... Une belle accumulation et de doutes mais Marine Le Pen est bravache : contrairement à François Fillon elle restera candidate même si elle était mise en examen, parce qu'il y a la présomption d'innocence, parce qu'il y a "l'effet téflon" !

Tout lui glisse dessus comme dans une poêle anti-adhésive... Appelez ça l'effet "plumes de canard" si vous préférez sur plusieurs mois, chez tous nos instituts de sondages partenaires IPSOS et Odoxa ni ses intentions de vote au premier tour, ni sa cote de bonnes opinions ne se sont dégradées... Le sociologue Jean-Pierre Le Goff constate que le socle électoral de premier tour de Marine Le Pen reste élevé et solide et sur le terrain, les élus, adhérents électeurs ou sympathisants n'expriment aucun doute lié aux affaires... Contrairement à François Fillon...

Et comment expliquer cela ?

Concernant l'argent du parlement européen, ce n'est pas celui de l'Assemblée nationale, c'est celui d'une institution lointaine mal connue et mal-aimée que vomit Marine Le Pen sorte de Robin des bois siphonnant l'argent du vilain parlement européiste... Et puis, cet argent a servi à payer des permanents du parti (secrétaire ou gardes du corps) et pas son train de vie à elle mais surtout, Marine Le Pen n'a jamais été pouvoir, elle aurait comme le bénéfice du doute et comme l'explique Jérôme Fourquet de l'IFOP, ses électeurs ont le sentiment de la citadelle assiégée... Comme les électeurs de Trump qu'Hillary Clinton trouvait "déplorables" ceux de Marine Le Pen se sentent relégués, parias, exclus du système, système qui met tout en œuvre pour lui barrer la route... Alors la fin justifie les moyens et tout glisse...

Cet effet téflon lui permet de dérouler sa campagne comme elle l'entend : Fillon dans ses affaires, Macron dans son monde, Hamon Mélenchon et Jadot dans leurs tractations / aucun candidat n'est encore bien installé dans la campagne, sauf Marine Le Pen devenu de fait la candidate la plus stable, candidate centrale... Dans ses collectifs thématiques, dans ses discours comme à Lyon dimanche dernier elle continue donc à repeindre son idéologie... Les nobles causes sont le cheval de Troie des vieilles idées... Derrière la protection animale l'interdiction de l'abattage halal, derrière les droits des femmes la prohibition du voile, derrière la lutte contre le dumping social la lutte contre l'immigration mère elle-même de l'islamisme radical...

Mais pour l'instant... Tout glisse...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.