Carine Bécard.

Vous nous parlez ce matin de Julie Gayet, la compagne de François Hollande... parce qu'elle est médiatiquement de plus en plus présente. Est-ce à dire qu'un président en pré-campagne a forcément besoin d'une femme à ses côtés ?

En tout cas, François Hollande semble effectivement être en train de préparer les Français à la présence de Julie Gayet. Dans sa vie, de manière générale, et à l'Elysée, en particulier. Elle a notamment fait deux apparitions assez récemment, qui ont fait changer de dimension la compagne du président. D'abord - vous vous souvenez peut-être - Julie Gayet était le 18 juin dernier au mont Valérien, à la cérémonie de commémoration de l'appel du général de Gaulle. Une commémoration présidée par François Hollande. A aucun moment, ils n'ont été côte-à-côte - impossible de parler d'eux comme d'un couple présidentiel -... et en même temps, cette présence publique officialisait, aux yeux des Français, une relation qui jusqu'ici leur avait été cachée.

Autre apparition remarquée, mais dans un autre contexte : à la fête d'anniversaire d'un ami de 30 ans du chef de l'Etat... Cette fois-là, ce ne sont plus les Français qui sont pris à témoin, mais l'entourage politique de François Hollande. Petit à petit donc, un espace est en train d'être créé pour Julie Gayet... Et à 22 mois d'une élection présidentielle, rien n'est a priori le fruit du hasard...

D'ailleurs, cette mise en lumière "progressive" a tout pour inquiéter le patron de l'opposition car depuis le début de sa carrière politique, c'est plutôt lui Nicolas Sarkozy qui a toujours tout fait pour placer ses épouses sur le devant de la scène... Couple moderne "à l'américaine" avec Cécilia : que le ministre de l'Intérieur imposait dans chacune de ses réunions... Couple plus fusionnel "à l'italienne" avec Carla, que le président d'alors était fier d'exhiber comme un trophée à chacun de ses déplacements officiels... Aujourd'hui encore, le patron du parti Les Républicains ne sait plus faire un discours sans qu'il ne soit question de sa belle ! Seulement, en 2017, Carla Bruni a toutes les chances d'être "ringardisée" face à la "nouveauté" incarnée par Julie Gayet.

Et François Hollande pourrait espérer en bénéficier ?

Très peu, en réalité. La présence féminine qui accompagne un candidat à l'élection présidentielle n'a jamais fait perdre une élection... mais elle n'en a jamais fait gagner non plus... Les électeurs ne votent pas en France, pour élire des "Premières Dames" !!! Donc, inutile de vouloir faire jouer à Julie Gayet, un rôle particulier... Pour autant, aux côtés de François Hollande - qui, en 3 ans de pouvoir - a perdu tout un pan de son électorat traditionnel, de l'électorat traditionnel de Gauche... - les classes moyennes... les bobos... les intellos... - Julie Gayet, l'actrice - cultivée et engagée - pourrait idéalement lui servir de porte-drapeau... Et dans une campagne qui s'annonce mal, aucun détail n'est jamais à négliger... !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.