Carine Bécard.

Comment se débarrasser de Jean-Marie Le Pen ? C’est sans doute ce que doit se demander sa fille, qui espérait l'éloigner du FN. Elle est obligée, pour l’instant, de le garder…

Oui, Marine Le Pen - régulièrement éclaboussée par les déclarations déplacées de son père - et en même temps décidée à mener jusqu'au bout son opération de "dédiabolisation", veut absolument réussir à retirer à Jean-Marie Le Pen, le titre de président d'honneur du Front national... Une fonction qui permet notamment à l'ancien patron du parti, d'assister à toutes les réunions et bien sûr de critiquer un certain nombre de décisions... La présidente du FN a donc profité - il y a 3 mois -, d'un énième écart de langage pour lancer différentes procédures, qui ont toutes été contestées devant la justice... et dont Jean-Marie Le Pen est sorti pour l'instant vainqueur...

Donc comment s'en débarrasser?

La seule solution pour Marine Le Pen : ce serait de créer un nouveau parti ! Que ce soit elle qui sorte définitivement de cette formation politique... co-fondée par son père, et sur laquelle il a régné en maître pendant près de 50 ans... Si la présidente du "Rassemblement bleu Marine" est persuadée que les résultats électoraux du FN aujourd'hui, sont d'abord et avant tout ses propres résultats, si elle se considère comme parfaitement intégrée dans le paysage politique... alors, qu'est-ce qui l'empêche de couper avec le FN de son père ? La situation avec Jean-Marie Le Pen deviendrait - de fait - extrêmement claire... Elle pourrait même profiter du début du mois de septembre, avec l'université de rentrée du Front national pour dévoiler - à ses cadres et à ses militants - ses intentions, et d'emblée leur donner le nom de sa nouvelle formation...

Mais ça ne va se passer comme ça... ?

Non !

Pourquoi?

Parce que c'est toute l'ambiguïté de Marine Le Pen depuis le départ... Elle veut s'émanciper du père, tout en gardant son héritage... Autrement dit, elle s'est installée à la tête d'un parti qui existait déjà parce que c'est bien plus confortable... et elle n'a pas hésité à tout changer à l'intérieur, nouvelle équipe, nouveaux programmes, qui doivent lui permettre d'accéder au pouvoir...

L'intérêt de jouer la carte de la dynastie pour Marine Le Pen, c'est de pouvoir rapidement compter sur des militants loyaux et fidèles... L'inconvénient, c'est qu'il est compliqué de contester - son propre père - le fondateur du mouvement... Certes, la présidente du FN vient tout de même de réussir à organiser une consultation des adhérents, sur la présidence d'honneur de Jean-Marie Le Pen - fallait-il la lui laisser ou pas ? - C'est cette consultation que la justice vient d'annuler... Mais peu importe ! Ce qui est intéressant, c'est que la participation a été de 52%... La moitié des militants ont estimé que ce n'était pas à eux d'en juger...

Donc, cette fois Marine Le Pen est à l'heure du choix : soit elle quitte le Front national pour créer un nouveau mouvement, soit elle reste dans le parti de papa !

Et que va-t-elle choisir?

Le parti de papa... D'abord, parce qu'elle est en pleine campagne des régionales... Ensuite, parce qu'ils ont déjà montré l'un et l'autre, qu'ils étaient capables de vivre côte-à-côte, sans se parler !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.