L'édito politique de Carine Bécard

On a donc appris cette semaine, que François Hollande était bel et bien décidé à remanier son Gouvernement... Seulement une fois passé l'effet d'annonce, se posent quelques questions. Que va changer ce remaniement? A quoi va-t-il vraiment servir? Et surtout, est-ce qu'il peut arranger les "affaires" du président...

Autrement dit, est-ce que ce remaniement gouvernemental pourrait avoir "la vertu" de rendre la politique menée par François Hollande plus lisible... Est-ce qu'il va lui permettre, cette fois, d'afficher un "cap" ! clair... Est-ce que ce simple changement d'équipe peut faire remonter le Président, des tréfonds des sondages d'opinion...

Tout cela paraît peu probable ! Pourquoi? Parce que le "malaise Hollande" vient essentiellement de son manque de volontarisme... de cette impression qu'il n'a pas de vision - de vision pour la France - et qu'il n'a pas assez d'énergie pour affronter toutes les crises qui sont dressées - toutes, à la fois - face à lui... Pourtant, à y regarder de très près, les chantiers qui ont été ouverts - en seulement un an - sont incontestablement nombreux, et sur des sujets majeurs... comme redonner de la compétitivité aux entreprises, Instaurer plus de souplesse sur le marché du travail, aider les jeunes au chômage avec des emplois d'avenir, et les plus anciens avec des contrats de génération, réorganiser l'école, s'atteler aux déficits, réduire les dépenses publiques, réformer le système bancaire... Bref, il n'y a pas eu que le "Mariage pour tous"...

Sauf que tous ces chantiers finalement, semblent n'avoir été ouverts qu'à moitié. Voire au tiers. Parfois même qu'au quart ! Les idées donc, elles sont là ! Mais tout se complique, pour l'exécutif, quand il s'agit de passer de l'idée à l'action. Quand il s'agit de "mettre en oeuvre"... Alors, est-ce qu'une nouvelle équipe, de nouveaux ministres sauront - mieux - "mettre en oeuvre" que la précédente? Pas si sûr... Pas tant que François Hollande n'aura pas un plan lisible et crédible à présenter pour que tout le monde comprenne là où il faut aller, et jusqu'où il faut aller ! C'est tout le problème de Jean-Marc Ayrault. Le Président a décidé de garder son Premier ministre... Dont acte ! Mais Jean-Marc Ayrault est un Premier ministre qui a besoin de consignes, qui attend des ordres - de l'Elysée - qui ne viennent jamais... Résultat, en gardant les deux mêmes têtes de l'exécutif, il y a fort à parier que la politique menée restera "attentiste" ! Ce seront, comme toujours, les événements qui forceront le président Hollande à prendre des décisions...

Si rien ne peut changer, quel est l'intérêt alors de remanier le Gouvernement?

Eh bien, certains ministres que l'on ne connaît toujours pas, pourraient être les premiers à faire les frais de ce remaniement. Hélène Conway, Guillaume Garot, George Pau-Langevin, Frédéric Cuvillier... Il y en a d'autres... Mais François Hollande et Jean-Marc Ayrault pourraient aussi en profiter pour faire disparaître ceux que l'on devrait appeler les "spécialistes des couacs"... Ils sont quelques-uns au sein du Gouvernement... Voilà. Ce remaniement s'annonce donc surtout, cosmétique. Pas de grands bouleversements en vue, juste un peu de nettoyage, qui doit permettre au Chef de l'Etat de répondre à son propre camp politique, de calmer ses adversaires, et de satisfaire l'insatiable besoin de mouvement des médias... François Hollande n'espère rien de plus de ce remaniement... et sait combien les Français - les électeurs - ne se préoccupent guère, au sein des ministères, du "qui fait quoi" !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.