**Gérard Longuet a dérapéOui, on rappelle d’abord ce qu’a dit le patron des sénateurs UMP chez nos amis de France Info, hier : Il évoquait l’hypothèse selon laquelle Nicolas Sarkozy s’apprêterait à nommer Malek Boutih à la présidence de la HALDE, la (Haute autorité de lutte contre la discrimination)… « Ce n'est pas le bon personnage » dit Gérard Longuet…pas parce qu’il est socialiste… non, parce que… je poursuis la citation: « il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l'accueil de tous nos compatriotes ». Soulignons que la Halde n’est pas faite pour accueillir qui que ce soit mais pour rappeler la loi à ceux qui ne la respectent pas en matière de discrimination. Y a-t-il un profil plus propice qu’un autre pour rappeler la loi ? Puis évoquant le président de la Halde qui quitte ses fonctions… Longuet dit : « Schweitzer, c'est parfait. Un vieux protestant, parfait ! ». Il n’aurait peut être pas dit ça pendant le siège de La Rochelle en 1627… à ce compte là, on peut toujours trouver plus français, plus parfait ! En réalité, c’est pour le moins étrange qu’un parlementaire ancien dirigeant du Parti Républicain, puisse encore dérouler une conception aussi peu républicaine. « Si vous mettez quelqu'un de symbolique, extérieur, vous risquez de rater l'opération » dit-il enfin. Donc résumons, Louis Schweitzer, vieux protestant bien blanc. Ça va. Malek Boutih, jeune Musulman, moins blanc…ça ne va pas. Mais attention Malek Boutih est né à Levallois-Perret (dans les hauts de seine) hé bien ça ne fait pas de lui un français plus parfait que Louis Schweitzer qui est né …ou ?…en suisse ! Si l’on reprend l’argumentaire de Gérard Longuet, il faudrait donc, pour présider la Halde, une personnalité non discriminable ! Quelqu’un issu d’une famille, française de longue date. Avec ce raisonnement je vais vous faire le portrait robot du président de la Halde idéal. Il aurait le moins de critère de discrimination possible pour exercer sa tache plus sereinement. Il faudrait que ce soit un homme (puisque les femmes sont plus discriminées que les hommes). Blanc, Français de souche…de vieille souche, ni beau, ni laid (la Halde reçoit des réclamations en ce sens). Pas jeune (ils sont discriminés), pas vieux : attention c’est à partir de 45 ans. Les derniers en date à avoir menacé (c’était hier) de saisir la Halde, sont les moniteurs de ski de plus de 60 ans de la station des Arcs qui se voient refuser de donner des leçons en dehors des périodes de vacances, pour laisser la place aux jeunes. Et bien sûr, ni homosexuel, ni fumeur. Ça ne fait plus beaucoup de monde !Non et d’ailleurs, dans ce studio, je crois qu’il n’y a que Philippe Lefébure (de ce que je sais de lui) qui correspond aux critères pour présider la Halde selon Gérard Longuet. Vous, Nicolas vous fumez et en plus vous êtes né à Vancouver, Laurence Thomas est une femme, Didier Porte est un extrémiste et moi j’ai 46 ans ! … Alors la réflexion de Gérard Longuet trahit une conception, disons assez rétrograde de la lutte contre la discrimination. Elle est peut-être aussi mue par la volonté d’appliquer un principe de nomination politique selon lequel, par exemple il ne vaut mieux pas nommer un militaire au ministere de la défense, un médecin, ministre de la santé et donc un musulman président de la Halde. Après la série de nominations de personnalités de gauche à divers postes prestigieux dans le cadre de l’ouverture, une partie grandissante de responsables l’UMP s’inquiétait de cette pratique qui, après avoir troublé la gauche, commençait à exaspérer les électeurs de droite. La nomination de Malek Boutih, membre du PS, ancien président de S.O.S racisme avait donc du plomb dans l’aile. Gérard Longuet, qui décidément aura tout raté sur ce coup là, vient sans doute de la consolider.**

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.