Ce matin, les écologistes et le vaccin contre la COVID.

 Depuis quelques jours, la prise de position de Yannick Jadot, en faveur de la vaccination obligatoire, est apparue, pour beaucoup de commentateurs (ou de concurrents politiques), comme une position étrange, compte tenue de ce qu’ils préjugeaient des écologistes. Yannick Jadot, d’ailleurs, voulant démentir cette image d’irresponsable anti-progrès (lampe à huile, amish) en a un peu rajouté en disant qu’il fallait que la vaccination antiCovid soit obligatoire ! Zèle du nouveau converti ? En réalité, les Verts puis EELV ne se sont jamais prononcés contre les vaccins. Au contraire, partisans de la prévention ils sont plutôt pour ! C’est vrai, Michèle Rivasi, numéro deux de la liste aux Européennes, avait fait une déclaration anti vaccin. Sermonnée par son parti, elle est revenue sur ses propos. Michèle Rubirola, médecin, maire de Marseille, avait retweeté un message antivaccin en 2018… Elle a supprimé son retweet depuis. Dans tous les partis, on trouve des personnalités rétives aux vaccins comme beaucoup de Français. Cofondatrice d’EELV, leader écolo pendant une vingtaine d’années, Dominique Voynet, médecin anesthésiste, aujourd’hui directrice de l’ARS de Mayotte, le confirme : le débat sur les vaccins n’a jamais agité les écolos. Dans la mouvance environnementaliste, il y avait bien, dans les années 90, des partisans acharnés de la médecine naturelle, méfiant de la médecine classique. Ceux-là sont aux marges ou partis au MEI, le mouvement d’Antoine Weachter. 

D’où vient cette idée que les écologistes seraient plus antivaccins que les autres ?

 Bien des électeurs écologistes doivent se méfier des vaccins comme de nombreux Français. Aujourd’hui, 41% de nos compatriotes disent refuser le vaccin anticovid ! Il est certain que la plupart des opposants aux vaccins développent aussi une argumentation alternative à la médecine classique et sont aussi des défenseurs de la nature… mais ça ne fait pas des responsables politiques écologistes des opposants à la vaccination. Les écologistes, tiers-mondistes (comme on disait au vingtième siècle), menaient des campagnes contre les essais médicamenteux en Afrique (campagne aussi pour la vaccination gratuite, justement, dans les pays pauvres) … en promoteurs de la prévention et d’une vie plus saine, ils ont milité (mais ils sont loin d’être les seuls) contre la tendance à surcharger les ordonnances. Combat culturel gagné d’ailleurs parce qu’aujourd’hui, les médecins font preuve (notamment sur la prescription antibiotique) de beaucoup plus de discernement et de parcimonie. Les écologistes ont aussi combattu les autorisations abusives de mise sur le marché de produits pas forcément nécessaires quand il s’agissait surtout de soutenir l’industrie pharmaceutique française… Il était tentant, alors –pour les soutiens de ces industries- de les dépeindre en irresponsables, rétifs au progrès. Souvent malhabiles, les écologistes savent bien se caricaturer eux-mêmes. Rendons-leur justice quand ils sont abusivement caricaturés par les autres. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.