La politique aujourd'hui n'est elle qu'une affaire de "Com "? Il est de bon ton de répondre NON. Pourtant, certains politiques en France seraient bien inspirés de prendre quelques leçons en la matière. Cela pourrait s'appeler "la leçon d'Alastair", du nom d'Alastair Campell, l'ex directeur de communication de Tony Blair, l'homme qui a définitivement renvoyé les Jacques Pilhan, Jacques Séguéla et autres faiseurs de communication politique au rayon des vénérables antiquités. Dans une interview parue dans "Le Monde", le spin doctor es com, l'ex premier ministre britannique donne donc une petite leçon à ses amis français. Ses amis socialistes bien sûr. "Quand on est dans l'opposition, explique Alastair Campbell, la parole est la seule arme dont on dispose. On ne peut ni agir, ni présenter de réforme. Il faut donc délivrer un seul message, percutant, afin qu'à chaque fois qu'un électeur voit passer un socialiste dans son poste de télé, il l'associe immédiatement au message martelé." Tony Blair avait choisi "modernisation". Toutes les images, propositions, réactions ont concourru à apposer "new Labour" à "moderne". En théorie, les socialistes français pourraient applaudir des deux mains. Autant vous dire qu'en pratique, c'est une autre histoire ! Tenez, juste sur les dernières 48H, s'il fallait retenir le message délivré par l'opposition, quel mot choisirait-on ? "L'impasse"? du titre du livre de Lionel Jospin, qui se propose rien de moins que de mettre définitivement hors d'état de nuire l'ex candidate socialiste à la présidentielle en l'accusant d'être "humainement et politiquement déficiente". Ou alors... "Sexiste et raciste"? Pour reprendre la réponse de l'intéressée qui invoque bizarrement Jeanne d'Arc et le bûcher pour se défendre de l'attaque. Ou bien..."Invulnérable"? Comme affirme l'être le premier secrétaire du parti socialiste François Hollande, lui aussi visé par les foudres de Lionel Jospin. Ou tout simplement "inaudibles" comme l'ont été hier les débats des parlementaires socialistes en leur jour de pré rentrée, "bordellissime" passez moi l'expression, quand on voit que même sur le traité simplifié François Hollande et Jean-Marc Ayrault, chef de file des députés PS, ne sont pas d'accord, bref "vidissime" politiquement ? La parole est la seule arme dont dispose l'opposition dit Alastair Campbell. Et bien le PS pour l'instant ne s'en n'est pas encore saisie ! Un autre en revanche a tout compris de la "leçon d'Alastair", c'est Nicolas Sarkozy ! Pour lui, c'est fait reconnait Alastair Campbell. Depuis sa campagne, il est associé aux mots "énergie et changement". Sa modernité tient aussi à sa façon aujourd'hui de gérer son agenda : être partout, créer l'actualité en obligeant les autres à venir sur SON terrain, assumer une hypervisibilité pour nourrir la machine médiatique, la gaver presque afin de gouverner plus tranquillement, voilà jusque là ce qui a fait la force du nouveau président. Mais la communication politique a ses exigences, être "raccord" avec son image ! Et aujourd'hui, aujourd'hui tout particulièrement, Nicolas Sarkozy va devoir assumer cette image. Homme de la rupture et des réformes au pas de charge ? Et bien il va falloir y aller, car jusque là, malgré une communication sans faute, le président est bien en deça de ses engagements de campagne. Lui qui affirmait que pour gouverner, il ne fallait pas vouloir durer, semble aujourd'hui avide de thésauriser sa popularité. Il faut dire que certaines réformes, celle par exemple des régimes spéciaux, peuvent être, à la fois plébiscitées par les français et s'avérer explosives si elles sont mal menées. Certains hier s'amusaient de voir Nicolas Sarkozy rendre visite à Jacques Chirac à la veille de ce qui est annoncé comme son grand discours social. Chirac ou le roi fainéant qui a renoncé à réformer par peur de brusquer la société française, Chirac ou le contre-modèle de Sarkozy pendant la campagne. A lui de prouver aujourd'hui qu'il peut être raccord avec son image de candidat.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.