Ecoute disponible "Au secours, Royal revient"...Dès qu'elle pointe le bout de son nez, l'ex candidate à la présidentielle fait à peu près le même effet au ps, que la droite déguisée en grand méchant loup il y a quelques années! A peine fait elle un pas, et celui de vendredi était attendu même si jugé prématuré par certains de ses amis, que tout se met en place autour d'elle, plus Contre elle d'ailleurs au vu des réactions, qu'autour.. Alors d'abord, pourquoi Ségolène Royal a t elle décidé de se lancer officiellement dans la course, sachant, se faisant, qu'elle gagnait immédiatement sa place, en tête de gondole des boites de conserve à dégommer? Tout simplement parce qu'elle a senti le danger qu'il y avait à se laisser distancer par Bertrand Delanoe.."Plus dans le mouvement que dans la tactique", selon l'analyse d'un dirigeant du ps, ségolène royal a voulu donner un signe tangible à ses amis qu'elle était prête désormais à aller jusqu'au bout..une façon aussi de mettre au pied du mur bertrand delanoe, sommé de répondre plus vite que prévu à la question;"et vous, êtes vous candidat?" On va attendre quelques jours pour constater comment le maire de Paris répond à ce qui se veut un blietzkrieg Royal...D'abord, Bertrand Delanoe a t il autre chose à dire, sur le fond, que l'ex candidate? Pour l'instant sa contribution n'a pas été reçue comme étant d'une folle originalité ..Son objectif est surtout de mieux se faire connaitre des français, lui qui est surtout appréhendé comme un Parisien...son atout face à Ségolène Royal, c'est évidemment d'apparaitre comme plus rassembleur. Mais le paradoxe, c'est qu'il va louer le sens du "collectif "dans une campagne médiatique très personnalisée...Sur le divan de michel Drucker, difficile de ne pas parler de soi, même si d'autres s'y sont essayé! Reste qu'en appuyant sur la touche Play du "cette fois, j'y vais", l'ex candidate a vu ce qui l'attendait: un directeur du FMI, dominique strauss kahn, oublieux quelques heures de la crise des subprimes et des émeutes de la faim partout dans le monde, qui prend un vol direct de washington pour demander à ses amis de s'organiser en vue du Congrès, et lui chauffer la place pour 2012...chacun ses urgences... une ex ministre de Lionel Jospin, Martine Aubry déterminée à reprendre son bâton de pèlerin pour faire de la "vraie politique" comme elle dit, "parce que ce qu'elle a vécu en 2007 ne lui a pas plu du tout"...derrière elle, fabiusiens et autres "reconstructeurs" du ps, soucieux d'éviter le piège Royal/delanoe..Jusqu'à son ex conseiller de campagne, Julien Dray, candidat lui aussi, qui explique à Ségolène Royal qu'elle est faite pour tout sauf pour diriger le ps... ---- Maigres..maigres parce que ses propres troupes ne font pas une armée, 25 fédérations pour l'instant dans son escarcelle, certains disent qu'elle aura du mal à aller au délà Maigres parce que les réactions épidermiques de présidentiables avides de ne pas laisser passer leur tour cette fois, illustrent à quel point elle a échoué à se réconcilier avec le parti et ses dirigeants.Elle ne l'a fait ni pendant la présidentielle, ni depuis. Il est trop tard...une majorité peut se faire contre elle, pas avec elle... Il lui reste pourtant UN atout, une arme de dissuasion nucléaire, évoqué du bout des lèvres vendredi soir... Si d'ici le Congrès en novembre, il apparaissait qu'elle ne représente que 30% par exemple du ps, il ne faudrait pas qu'il lui vienne l'idée de...partir avec! Oui, de s'affranchir du parti, scission et sécession...Comme un certain jean pierre chevènement en son temps.. MAis royal n'est pas chevènement..et il y a là un vrai risque mortifère pour le ps... Risque mesuré par ...François Hollande..qui va consacrer ces 6 prochains mois à tout faire pour que tout se passe le moins mal possible entre candidats,il y va de l'unité du parti voire de son existence...cela confère normalement à Ségolène royal l'assurance de n'être point trop maltraitée pendant ces 6 mois, cela pour autant ne lui donne aucune chance supplémentaire de l'emporter

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.