Que se passe-t-il à droite entre LR et le FN… ?

Une arnaque intellectuelle ! Laurent Wauquiez développe un discours identitaire droitier parce qu’il estime que les dizaines de milliers de militants LR, appelés à désigner leur patron, ont envie d’entendre ce discours dur, «sans complexe». «Arrêtons de s’excuser d’être de droite» voilà, en substance, le propos réflexe, d’un candidat à la tête du RPR, de l’UMP et aujourd’hui de LR. Le noyau dur militant veut du brut et un vrai chef « sachant cheffer » comme disait Jacques Chirac, en son jeune temps de capitaine de cavalerie en conquête. Mais cette fois-ci, le discours a vocation à être maintenu au-delà de l’élection à la tête de LR, parce que les sous-bassements  idéologiques sur lesquels Wauquiez veut rebâtir la droite sont ceux du FN. Il ne faut pas s’attendre, comme l’espèrent quelques gentils libéraux modérés de la droite bon teint, à un recentrage comme Chirac en 95 ou Sarkozy en 2007 ! Laurent Wauquiez, jusqu’à il y a peu, consultait assidument Patrick Buisson, dont les auditeurs à l’écoute hier, ont pu constater de quel bois idéologique il était fait.

Laurent Wauquiez dit ce que veulent ses militants et les électeurs FN qu’il veut reconquérir… où est l’arnaque ?

Comment peut-on dire à ceux qui sont partis au FN…et que l’on veut faire revenir, « vous vous êtes trompés. Et d’ailleurs pour que vous reveniez nous allons dire la même chose que ceux vers qui vous avez eu tort d’aller ! ». Sont-ce les idées du FN qui posent problème à Wauquiez ou juste les équipes dirigeantes de ce parti ? Ce sont les dirigeants du FN qui sont infréquentables et non leurs idées, semble-il dire puisqu’il reprend les 2ndes et ne veut pas côtoyer les 1ers. En plus de l’arnaque, il y a un pari politique très hasardeux. Parler et penser comme le FN permet-il de récupérer ses électeurs ? Jusqu’ici, contrairement à ce qu’affirment Patrick Buisson et Laurent Wauquiez, ça n’a jamais affaibli les le Pen : En 95, Chirac gagne brillamment avec la fracture sociale et un discours plutôt radical-socialiste. En 2002, il fait une campagne outrageusement sécuritaire (souvenez-vous Papy Voise), résultat : LePen au 2nd tour ! 2007… Nicolas Sarkozy triangule dans tous les sens mais fait une campagne dynamique, moderne, parle d’ouverture, il la pratique, se présente en « petit français de sangs mêlés » : Le Pen est au plus bas. 2012, il fait une campagne purement buissonienne, il perd et Marine Le Pen réalise un bon score. 2017, il ne se qualifie même pas aux primaires de la droite avec le discours que tient en ce moment Laurent Wauquiez ! Donc, sauf à parier uniquement sur la fin structurelle du FN en raison de l’extrême incompétence de ses dirigeants (pari quand même hasardeux), la position affichée par Laurent Wauquiez est plus le fait d’une conviction en forme de dérive extrême-droitière qu’une tactique de lutte contre l’extrême droite. Faire croire que Laurent Wauquier veut faire revenir les électeurs dans le camp de la raison et de la mesure est donc une forme de tromperie. Il veut détruire le FN, certes, mais pour le remplacer idéologiquement en presque tous points.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.