Ce matin de Noël, Thomas Legrand nous propose quelques idées de cadeaux pour la majorité et l’opposition, des cadeaux utiles pour combler quelques vides, quelques manques…

Par exemple à l’UMP on pourrait offrir une boussole… plusieurs même, tant ce parti semble courir de tous côtés et se cogner à quelques murs sur son chemin chaotique. Une boussole de grande randonnée pour François Fillon afin de le mener à 2017 en faisant quand même la différence entre sa gauche et son extrême droite. Il verra que la notion de sectarisme, qu’il croyait pouvoir utiliser pour déterminer le Nord, le bien, le mal, le bon ou le mauvais est finalement assez inopérante. Il y a des gens qui vont dans la mauvaise direction avec l’esprit très ouvert et d’autres qui sont sur le bon chemin mais qui avancent avec sectarisme. Qui choisir ? La boussole ne dira rien du sectarisme mais indiquera utilement un chemin cohérent à l’ancien Premier ministre par rapport à ce qu’il croit, si ses convictions sont assez solides. Une boussole aussi pour Jean-François Copé et ses amis de la Droite Forte. L’observation attentive de cet instrument et de son imparable mécanisme magnétique ne leur montrera, à eux aussi, qu’une direction… peut être absolue : l’Ouest, l’Est… Ou relative : la Droite, la Gauche. Mais elle leur montrera également qu’aucune direction ne peut être forte ou faible, dure ou molle. La Droite Forte, ça ne veut donc pas dire grand-chose. On peut aller plus ou moins loin dans une direction, mais pas plus ou moins fort ! Ou alors ça veut dire « aller plus à droite »… c'est-à-dire se rapprocher de l’extrême droite. Une boussole et un GPS avec alertes vocales afin d’éviter les bas-côtés démagogiques, seraient sans doute aussi utiles pour l’UMP et son Président.

Et pour la majorité, que suggérez-vous comme cadeaux ?

Du courage. Des cojones . Pas forcément pour aller plus ou moins à gauche, mais plutôt pour assumer et affirmer ses choix. Et singulièrement ceux du président. Il y a beaucoup de choses à clarifier et il faudrait que François Hollande s’y attèle dans les semaines qui viennent (peut être lors de sa conférence de presse de la mi-janvier) s’il veut retrouver un minimum d’adhésion. Pour adhérer à une démarche encore faut-il la comprendre. Qui peut, par exemple, adhérer à l’idée de remise à plat de la fiscalité ? On ne sait même pas si François Hollande y est favorable… et au cas où il y serait favorable, on ne sait pas quelle réforme il voudrait mettre en place. Même les plus prompts à adhérer auront du mal à trouver une prise ! On adjoindra donc aux cojones un ruban de velcro pour aider à l’adhésion ! Enfin pour le Front National, je suggère un pot de peinture, bien épaisse. Et même un papier-peint à fleurs pour cacher la misère idéologique. La précédente peinture, celle de la dédiabolisation rose, de la laïcité à l’eau, commence sérieusement à s’écailler. On voit réapparaitre, ici ou là, de vieilles traces brunes du plus mauvais effet. Voilà : boussole, GPS, greffe de cojones , velcro, peinture épaisse et papier-peint. J’ai fait une note de frais, France Inter me remboursera, après tout c’est le service public et c’est pour le bien de la France !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.