Selon un sondage BVA-Orange-L'Express-France Inter sur Jean Sarkozy…23 % des personnes sondées estiment que le fils du chef de l’Etat a amélioré son image jeudi à la télé.b> La dramaturgie de l'élysée Et Jean Sarkozy peut se frotter les mains... le voilà qui passe du statut de fils de... à celui de personnalité politique sondée, décortiquée sous toutes les coutures... L'élysée aussi peut se frotter les mains...Une fois de plus , ca a marché! Une fois de plus ,nous voilà pris dans les mailles du filet de l'émotion, dans ce scénario cousu de fil blanc écrit par les dramaturges de l'élysée! Cette fois, nous voilà ramené au mythe universel d'Abraham sacrifiant son propre fils, magnifiant de fait ce qui n'a pas à l'être... Oui , les dramaturges de l'élysée ont du talent, pour nous vendre l'émotion... Aprés le fils, ce week end les premiers papiers sur le livre de l'institutrice de Nicolas Sarkozy qui, nous dit on a reçu le manuscrit à l'élysée et l'a parcouru avec émotion. Où l'on apprend comment le chef de l'état apprit à lire. A quand les mémoires de l'âne et du boeuf qui réchauffèrent jadis la crèche? Oui, les dramaturges de l'élysée ont du talent, installant un manichéisme permanent. L'homme qui agit, avance, victime des persécutuions d'une presse indigne, face aux méchants, aux antéchrist en tout genre , le dernier en date étant l'abominable Villepin, promis à un croc de boucher. Le croc ça suffira. Faut pas exagérer, la croix... c'est pour les saints donc les gentils.... Un tableau en noir et blanc, une électrisation permanente du débat, du bruit et des émotions. Oui, les dramaturges de l'élysée ont ce talent essentiel : retourner toutes situations à l'avantage du chef de l'état... Et pas seulement dans l’affaire Sarkozy…L'affaire Jean Sarkozy commence comme un affaire de vulgaire népotisme, moqué par la presse du monde entier et s'achève en allégorie biblique. L'affaire frédéric Mitterrand, qui commence , on le rappelle par la défense passionnée de Roman Polanski et se termine finalement en affaire Benoit Hamon... Tout celà grâce à un scénarion bien lissé, basé sur la victimisation systématique , une discipline totale à à l'égard du chef, quitte à dire des énormités énormes : Fadela Amara estimant par exemple que Jean Sarkozy aurait du saisir la Halde pour discrimination au patronyme...On se pince un peu . Et l’opposition dans tout ça, Françoise ?Elle regarde le film parce qu'elle n'est pas dedans. Trop occupée à s'adonner aux plaisirs masochistes : se taper mutuellement sur la figure , barrer brutalement à gauche, puis au centre, créer des thing tank en tout genre ! Alors là , pour thinker, ça think beaucoup mais le problème, c'est que ca tangue encore plus ! Et son électorat a beau lui crier à longueur de scrutin , bien fort, dans les oreilles " Cessez de vous quereller, unissez vous" eh bien elle n'entend toujours pas ! Finalement, les dramaturges de l'élysée n' ont pas trop à se forcer :l'occupation systématique de l'espace médiatique et émotionnel, face à une opposition si déstructurée, installe peu à peu dans l'opinion, de façon perverse, l'idée qu'aprés tout , 2012 se fera sans la gauche... Seule la victoire compte en politique ! Si les régionales sont bonnes, l'opposition compliquera la tache des dramaturges de l'élysée... Dans le cas contraire, ils peuvent déjà commencer à écrire la saison 2.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.