Ce n'est pas - du tout ! - ce qui avait été imaginé.

Les députés En Marche ne sont pas plus présents à l'Assemblée Nationale lors des votes que leurs prédécesseurs
Les députés En Marche ne sont pas plus présents à l'Assemblée Nationale lors des votes que leurs prédécesseurs © AFP / Thomas SAMSON

Oui, c'est vrai... Et c'est - on ne peut plus - flagrant, en ce moment, avec tous les débats sur le budget... Quand, par exemple, la question de la suppression de l'ISF- pas franchement une mince affaire - a été mise au vote, la semaine dernière... moins d'une centaine de députés étaient présents dans l'hémicycle ! 96 précisément - et pas tous de "La République en Marche" - sur un total de 577... ' Autrement dit, les séances à l'Assemblée ne passionnent pas nos députés de la majorité... D'ailleurs, ils ne s'y rendent qu'une semaine sur trois... grâce à un "roulement", un système de "permanence" entre eux, qu'ils ont élaboré - mais je vous rassure - qu'ils ne sont pas les seuls à pratiquer... 

En revanche, ce qui est tout à fait nouveau et initié par ces "primo-députés", c'est la quantité de groupes de travail lancés sur absolument tous les sujets : sur les très petites entreprises, sur les vaccins, sur l'harmonisation fiscale dans l'Union européenne... Il suffit qu'ils soient quelques-uns à être intéressés par une question... ils en informent les autres, sur les réseaux sociaux... S'y ajoutent, tous ceux qui veulent y participer... et en un temps record, un groupe de travail est constitué ! Parce que, ce que souhaitent la plupart des députés de "La République en Marche", c'est véritablement aider ! Inventer des solutions... faire des propositions... Pour les adresser, le plus souvent - évidemment, au Gouvernement... et qu'elles soient reprises, ensuite, dans les textes... - enfin, parfois ! -... parce que, bien sûr - depuis 6 mois, ce n'est pas toujours le cas... 

Mais cela ne les empêche pas de voter les lois ! 

Non, vous avez raison... Les députés de la majorité se montrent extrêmement disciplinés... Pour l'instant, ils estiment qu'ils sont là - en amont - pour faire valoir leurs arguments... pour présenter - chaque fois qu'ils en ont - leurs recommandations... Mais dès lors que le débat est tranché, il n'est plus envisageable - plus acceptable - pour eux, de le contester ! En somme, tout le monde s'aligne toujours sur ce qu'a pu décider Emmanuel Macron... 

Le problème, tout de même, c'est que tous ces députés - qui manifestement n'ont pas peur de s'activer - pourraient finir par se lasser... Se lasser d'avoir de bonnes idées, mais qui ne seraient pas suffisamment considérées... Donc tôt ou tard, il est probable que l'exécutif soit condamné à desserrer cet étau dans lequel il a enfermé sa majorité... 

Quand exactement ? 

Quand tous ces députés changeront de regard sur Emmanuel Macron... Quand ils n'auront plus pour lui, autant d'admiration. Parce que tous ces novices de la politique - qui, grâce à lui, sont tout à coup devenus des élus de la République - n'en reviennent toujours pas, pour l'instant, d'avoir aujourd'hui à gérer les affaires publiques ! Ils lui en sont - infiniment - reconnaissants... Et sans doute encore, pour quelques temps... 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.