François Hollande semble être reparti à l'offensive ! Pugnace, combatif... Tout cela dure depuis quelques semaines déjà. Reste à savoir si les Français sont encore réceptifs à ce que peut faire le Chef de l'Etat? C'est vrai que François Hollande donne l'impression de s'être "transformé"... vous l'avez dit, Marc, depuis quelques semaines seulement... D'abord, il est partout, de retour sur le terrain... Il est allé à Cahors... Il est allé à Chambord... Il est allé au contact des gens... Il a même reçu - récemment - une dizaine de Français à dîner, à l'Elysée... Et puis, François Hollande a prononcé quelques discours attendus voire remarqués... "Attendus" sur l'immigration par exemple, et "remarqués" au Sénat... quand il s'est invité aux voeux du groupe socialiste, pas mal de participants à cette soirée sont sortis "bluffés" par le style, par le ton, par les propos tenus par le président... // Autre point important : François Hollande a montré - là encore, récemment - qu'il savait être à l'initiative ! quand il décide - de retour du Kazakhstan - de s'arrêter presqu'inopinément - en Russie, chez Vladimir Poutine... pour tenter d'avancer sur deux épineux dossiers : l'Ukraine et les Mistral... ' Immédiatement, le président reprend... de l'épaisseur... de l'étoffe ! De la même façon, qu'en se rendant la semaine dernière à Saint-Pierre-et-Miquelon... François Hollande est entré dans "le cercle très fermé" des présidents qui y sont allés ! D'accord, François Hollande a l'air plus dynamique, plus conquérant. Mais est-ce que ça suffit pour voir sa cote de popularité remonter ? Un peu, mais pas suffisamment ! Les Français n'accepteront de re-voter pour François Hollande, que s'il obtient des résultats... D'ailleurs lui-même le dit... Il ne sera candidat à 2017, que si la courbe du chômage s'est inversée... Et pourtant... Lionel Jospin qui avait réduit - lui - le nombre de chômeurs en France, n'a jamais franchi le 1er tour de la présidentielle de 2002... Inversement, Nicolas Sarkozy qui avait assisté à l'explosion des chiffres du chômage en 2009, avait parallèlement vu - à cette époque-là - sa cote de popularité remonter dans l'opinion... Autrement dit, difficile de faire un lien - direct, évident - entre les succès enregistrés par un président et sa capacité à être réélu... François Hollande ne fait donc pas un mauvais choix en montrant simplement qu'il continue à se battre face à l'adversité... Ensuite, le 2ème signe qu'il envoie à son électorat pour le reconquérir : c'est le fait de redevenir celui qu'il a toujours été... C'est justement ce qu'il fait en ce moment... François Hollande - en allant à Cahors, à Chambord, en recevant à l'Elysée Français, sénateurs, députés - redevient l'élu de Corrèze " sympathique et compréhensif" que l'électeur a aimé et pour lequel il a voté ! Il s'est éloigné en deux ans et demi de ce président aux discours chiffrés et désincarnés... Ce même électeur devrait apprécier désormais de retrouver l'homme accessible - plutôt altruiste - que François Hollande prend soin de reconstruire... Non, ce qui risque d'être plus compliqué pour le président Hollande - s'il veut à nouveau gagner - c'est de rassembler... Rassembler chaque composante de sa famille politique... // Se montrer combatif ne suffira pas... Dans ce domaine, la confiance se perd plus vite qu'elle ne se récupère...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.