Ce matin, les tweets réjouis des responsables de LFI après la défaite de l’Allemagne à la coupe du monde.

Depuis hier, ces tweets sont largement repris et commentés par la presse allemande ! Prenons-les un par un… JL Mélenchon : «Joie pure : la Mannschaft est éliminée. Trop forts les Coréens.» Cette phrase n’aurait presque rien de problématique dans la bouche d’un véritable amateur de foot. Tout fan de foot ressent une vraie jouissance à l’idée que nos meilleurs ennemis en foot soient battus… Juste une sorte de chauvinisme sportif, tripale, pas très fine mais de bon aloi… pour qui est fan de foot ! N’étant pas fan de foot, JL Mélenchon, homme cultivé, pense plus spontanément au barbier qu’à Batiston si on lui on lui parle de Séville. En tant qu’amateur de rugby, je avoue ressentir aussi une joie pure –et un peu honteuse- quand une équipe, réputée moins forte, bat les Anglais… Jean-Luc Mélenchon n’y connait rien en foot et l’a même longtemps détesté,    considérant ce jeu comme un objet d’aliénation de masse par des millionnaires en short. Mais le voilà maintenant député de Marseille ! Avec sans doute l’idée de devenir le maire de cette ville, la plus foot de France ! Il se doit de devenir, sinon connaisseur du moins supporter ! Comme on ne peut pas détester le vin si l’on veut briguer la mairie de Bordeaux. 

Et par ailleurs, on sait qu’il n’aime pas l’Allemagne d’Angela Merkel !

Là encore, on peut avoir une opposition politique, même forte,  vis-à-vis de Berlin, reprocher à l’Allemagne de brider la croissance européenne par un excès de rigueur budgétaire! C’est une analyse partagée, d’ailleurs,  bien au-delà de LFI. Mais un responsable politique qui n’aime pas spécialement le foot et qui, par ailleurs, s’oppose à la politique allemande, tweetant, joie pure, puis (parce qu’il y a un deuxième tweet !) je cite : «Expression allemande  ‘schadenfreude’... Traduction : ‘joie à propos du malheur des autres’. Comment ai-je pu vivre sans le foot ? Merci l'OM»… c’est faire un lien puéril ou manipulateur entre deux aversions qui deviennent explosives au contact l’une de l’autre ! Ces tweets fleurent le nationalisme, le revanchisme gras… Il ne s’agit pas d’humour puisque les leaders de LFI s’y sont mis de concert : «_Merci aux Coréens, Battiston est enfin vengé - Séville 1982 ! Dégageons A_ngela Merkel pour venger les peuples européens», a écrit Bastien Lachaud, député de Seine-Saint-Denis… Et puis il y celui-ci, d’Adrien Quatennens, qui pourrait avoir le charme de l’absurde: «On finit toujours par payer ses excédents budgétaires!» (on dirait du Alfred Jarry). Le plus triste dans cette bordée, c’est que nous avons confirmation que LFI n’a plus rien de jauressien. Elle détourne des émotions partisanes sportives, qui n’empêchent généralement pas la fraternité, en détestations politiques. S’il y a bien un endroit où les drapeaux sont de joyeux fanions de ralliement et pas des étendards bellicistes, c’est le sport. Décidément, JL.Mélenchon ne comprend rien au foot… ce qui n’est pas grave … ce qui l’est plus, c’est l’évidence de son glissement populiste de moins en moins maitrisé.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.