Charles Pasqua fait monter la pression après sa condamnation à un an de prison ferme dans l’Angolagate, une affaire de ventes d’armes… Pression autour de ses anciens amis, notamment autour d’un certain Jacques Chirac.Il est en colère, Charles Pasqua... et il le tonne, avec cet accent rocailleux . " Ne me retenez pas car je vais faire un malheur!" Et cette fois , ça ne rigole pas ! Parce que que quand on s'appelle Charles Pasqua, qu'on a été de toutes les aventures, de la création du sinistre SAC en 58, aux cohabitations avec François Mitterrand, de la conquête élyséenne avec Jacques Chirac à la vie politique ininterrompue depuis 1970 dans le département richissime des hauts de seine, fief de nicolas Sarkozy.... et bien quand on s'appelle Charles Pasqua, qu'on a jadis voulu terroriser les terroristes, protéger les barbouzes, découper les cartes électorales... on en a forcément, des choses à raconter! François mitterrand ne s'y était pas trompé. Lorsqu'il le croisa pour la 1ere fois lors de la cohabitation de 86, il le salua en disant " voilà donc ce terrible monsieur Pasqua ! " sur un ton mi moqueur mi admiratif. A 82 ans, Charles Pasqua refuse de porter un chapeau un peu trop grand pour lui. Dessiné, élargi au fil de ces 50 ans de vie politique à l'ombre du Général et de son héritier Jacques Chirac. Le nom est lancé. Et on a d'ailleurs l'étrange impression que les noms qu'il jette en pâture depuis hier... qu'il s'agisse d'Alain Juppé ou d'Edouard Balladur n'ont qu'une seule fonction : faire comme si la cible principale n'était pas Jacques Chirac dont il fut à la fois le mentor, la nounou, l'exécuteur des grandes et petites oeuvres , le conseiller politique, l'ami de la famille. bref le compagnon... A travers l'angolagate...Pasqua qui demande la levée du secret défense pour mouiller tous ces petits camarades sur TOUS les sujets : frégates de Taiwan, clearstream, vente d'armes en afghanistan... et tout ca bien sur, au nom de la transparence , Pasqua remet une pression supplémentaire sur l'ancien chef de l'état Chirac... sacré depuis des mois personnalité préférée des français, qui saura demain s'il doit être jugé ou pas sur les emplois fictifs. Tout celà frise à dire vrai , le pathétique. Pourquoi Françoise ?Charles Pasqua 82 ans... Jacques Chirac 77 ans. Edouard Balladur 80 ans... Mitterrand ? il est mort . Jacques Foccart... lui aussi. Tout est dit ! Ces personnages appartiennent déjà quasiment aux livres d'histoire de ce pays qui cherche désespérement un autre souffle, éthique et politique. Que la justice passe, réjouissons nous. ! Que charles pasqua clame son innocencence ! il en a parfaitement le droit ! Qu'on puisse renvoyer Jacques Chirac devant des tribunaux ! Pourquoi pas ! Mais ne maquillons pas tout celà en débat sur la transparence. Qui aujourd'hui, peut affirmer droit dans les yeux que ces méthodes ont disparu, que les valises de billets ne circulent plus dans le monde politique , que les réseaux nauséaubonds de la france afrique ou des ventes d'armes ont disparu? Personne! Remettons ces affaires à leur juste place. Car à trop vouloir les hypertrophier, les instrumentaliser , on sait parfaitement qui l'on sert. Non pas la démocratie mais bel et bien la dégout-cratie.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.