2014, pour le Front national, aura été l'année de bien des succès... Mais le parti de Marine Le Pen fera-t-il aussi bien en 2015? Voire même mieux! Ou bien se retrouvera-t-il freiné dans sa progression...

C'est vrai que l'année électorale qui vient de s'écouler, s'est avérée - incontestablement - fructueuse pour le Front national... Jamais le parti qu'a longtemps dirigé Jean-Marie Le Pen, n'était parvenu à prendre le pouvoir dans autant de municipalités... Depuis mars dernier, vous le savez, 11 villes - plutôt de taille moyenne - sont dirigées par un maire FN... ' Jamais non plus, ce parti n'avait obtenu une délégation aussi étoffée au Parlement européen... puisqu'aujourd'hui, ce sont un tiers des euro-députés français (24 précisément) qui sont issus des rangs frontistes... Un succès historique! ... autant finalement, ou presqu'autant que l'élection - à la rentrée -, et surtout pour la 1ère fois, de deux sénateurs du Front... ' Alors, qu'est-ce qui plaît chez Marine Le Pen? Pourquoi des Français - de plus en plus nombreux - se tournent vers la présidente du Front national?? Parce qu'elle réussit encore, elle, à incarner le "pouvoir politique"... Jamais, contrairement à la Gauche et à la Droite, elle ne l'a exercé... Elle peut donc dessiner - même à grands traits - la société telle qu'elle nous la promet... Les discours de Marine Le Pen sont simples... Elle rentre rarement dans des considérations techniques... Résultat, elle donne surtout l'impression d'avoir des objectifs... autrement dit d'avoir une "vision" pour son pays... ce dont sont dépourvus aujourd'hui tous ceux - parmi les responsables politiques - qui se sont frottés à la réalité !

L'ascension du FN et de Marine Le Pen seraient donc devenues inévitables...?

Pas forcément... Pourquoi? ' Parce que 4 ans après son arrivée à la tête du parti de son père, Marine Le Pen se heurte toujours au même problème : à chaque scrutin, le Front national fait le plein des voix au 1er tour... mais ne parvient pas à rassembler pour le 2nd... C'est un parti - seul - "solitaire", qui n'a pas d'alliés pour augmenter ses chances de l'emporter au 2nd tour... Voilà pourquoi aux dernières élections municipales par exemple, le FN qui a présenté des listes dans 160 villes de plus de 30 000 habitants... qui s'est qualifié - à l'issue du 1er tour - dans 106 d'entre elles, n'en a finalement gagné que trois...

Alors, à défaut de partenaires politiques, la patronne du FN pourrait au moins tenter d'élargir sa base électorale... d'essayer de séduire un électorat plus vaste! Mais le Front national a bien du mal à s'ouvrir également... Quand Marine Le Pen a imposé très récemment, l'entrée dans son parti d'une nouvelle recrue, notoirement issue de la communauté gay, la moitié des cadres du Front se sont retournés contre elle...

Pourtant - me direz-vous -... le FN se porte "électoralement" bien aujourd'hui... oui! mais c'est surtout le PS en fait, - vidé idéologiquement et sérieusement émoussé par l'exercice du pouvoir - qui, lui, va de plus en plus mal...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.