Nicolas Sarkozy a lancé la campagne des régionales samedi, lors d’une réunion de l’UMP au Port d’Aubervilliers.Oui, en réalité ça fait une semaine que le Président a lancé la campagne, d’ailleurs toute la presse de mercredi titrait « le Président lance la campagne » quand Nicolas Sarkozy est allé en banlieue pour parler sécurité… c’est donc un fait, pris comme acquis, considéré comme tout à fait normal. Mais cette phrase, « le Président lance la campagne des régionales » est, tout simplement une incongruité institutionnelle qui d’ailleurs en gène plus d’un au sein de l’UMP, qui (soit dit en passant) est censé être le parti descendant du gaullisme. Le président a été élu par une population qui dépasse de très loin le périmètre électoral du parti dont il se fait aujourd’hui le porte-parole. Une fois élu, Nicolas Sarkozy avait d’ailleurs sacrifié à la tradition républicaine qui veut que le candidat élu prononce des phrases du genre « je suis le président de tous les français, il n’y a plus pour moi, les français de gauche ou de droite »…bref, quelque chose d’un peu pompeux et rassembleur, nécessaire après une campagne forcement porteuse de division. Nicolas Sarkozy l’avait fait, et bien fait, au soir de son élection. Ces phrases étaient prononcées, les valeurs républicaines qui nous unissent étaient bien rappelées ainsi que le message universel de la France. Le boulot était fait. Et puis quelques mois après l’élection le président convoque les parlementaires UMP à l’Elysée pour une réunion de recadrage de la majorité…les vieux gaullistes s’étranglent devant un tel affront à l’esprit de la 5eme République, quelques commentaires s’étonnent de cette entorse à la règle qui veut que le Président ne se mêle pas trop de la politique partisane mais, les réunions de ce genre se multiplient et imperceptiblement s’installe l’idée que cette façon de faire est moderne, que, finalement Nicolas Sarkozy ne se réfugie pas dans le confort de sa fonction et assume ses choix. Mais François Mitterrand et Jacques Chirac s’intéressaient aussi à la vie de leur parti !?

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.