Par Frédéric Métézeau, chef du service politique.

François Hollande et Nicolas Sarkozy à l'Elysée, le 15 novembre 2015
François Hollande et Nicolas Sarkozy à l'Elysée, le 15 novembre 2015 © Getty / Chesnot

A défaut de prédire les résultats de la primaire ou de la présidentielle, une série de sondages font part d'un décrochage de Francois Hollande dans l'opinion et de difficultés pour Nicolas Sarkozy à s'imposer à droite et au centre... Deux présidents, l'actuel et le précédent, dans la même glissade vers le bas...

Et c'est logique... Car ils sont collés l'un à l'autre...

Sarkozy est obsédé par Hollande et Hollande est obsédé par Sarkozy... Le premier n'a pas supporté que son successeur ne le raccompagne pas à sa voiture le jour de la passation de pouvoirs, il le brocarde à longueur d'année et rêve de revanche... Le second aussi rêve de le retrouver pour montrer que sa victoire en 2012 n'était pas un hasard, il raconte à nombre de journalistes comment Nicolas Sarkozy aurait abîmé la fonction présidentielle et enflammé les esprits... Bref qu'il est un épouvantail et donc l'adversaire rêvé...

Alors dès qu'il le peut, Hollande traite Sarkozy comme un partenaire-adversaire à sa mesure : ensemble aux obsèques de Nelson Mandela, dans le même avion pour les obsèques de Shimon Peres, oui, ces deux-là se sont choisis, cela dure depuis près de 20 ans comme en témoignent ces débats télévisés très vifs en 1998 et 99 mais par leurs excès et leurs insuffisances respectives et successives, ils incarnent ensemble la déception en politique, ils se sont liés l'un à l'autre et les voilà entraînés dans une même spirale...

Peuvent-ils encore inverser la tendance ?

Ce sera dur... On nous rappellera qu'Edouard Balladur était donné élu et Jacques Chirac battu fin 94 sauf que nous ne sommes pas à 5 mois du premier tour de la présidentielle, nous sommes à 3 semaines du premier tour de la primaire de la droite et 2 mois et demi de la primaire de la gauche... Ce sera dur : comment pourront-ils refaire le retard qu'ils n'ont pu rattraper depuis 2012 ? Où est le "blast", où est l’effet de souffle, de Nicolas Sarkozy ? Le "trou de souris" de François Hollande n'est-il pas bouché ? Ce sera dur car ces deux-là ont saturé de concert l'espace médiatique et politique depuis 5 ans, ils sont l'un et l'autre des sortants...

En 2007 Sarkozy avait su incarner la rupture et en 2012 Hollande était le changement, malgré leur ancienneté en politique, un tour de force à chaque fois, mais aujourd'hui, les deux semblent usés vieillis fatigués par l'exercice du pouvoir ou par l'envie de le reconquérir...

En 2005 Paris-Match avait fait poser les deux hommes à la une... Une complicité blagueuse et très politique, ils faisaient campagne pour le OUI à la constitution européenne avec le résultat que l'on sait... Douze ans plus tard, les Français pourraient de nouveau leur dire NON, à tous les deux...

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.