Angela Merkel s'en serait bien passé. Voilà que les Allemands se mettent à ressembler aux Français.Le Bundestag s'apprête demain à reconnaître le génocide Arménien de 1915 . La décision allemande intervient au plus mauvais moment, alors qu'Angela Merkel a un cruel besoin du président turc Erdogan pour empêcher les réfugiés syriens de gagner l'Europe et l'Allemagne. Très embêtée, elle a décidé de soutenir l'initiative du Bundestag. Elle n'a pas le choix, l'initiative vient de son propre groupe parlementaire et des Verts, mais comme par hasard, son agenda est trop chargé et ne lui permettra pas de participer au vote. L'affaire va dégénérer en crise diplomatique. Le Président Erdogan a téléphoné à Angela Merkel pour lui dire tout le mal qu'il pensait de cette initiative et a fait appel « au bon sens » des Allemands. Et il a enfoncé le clou en conférence de presse à Izmir : « Si ce texte est adopté et que l'Allemagne tombe dans ce piège, alors cela pourrait détériorer nos relations avec l'Allemagne où vivent trois millions de turcs et qui est notre allié dans l'OTAN ». De son côté, la République d'Arménie est à l'offensive. Le Président arménien Serj Sargsian a exhorté les députés allemands à ne pas céder aux intimidations de la Turquie

C'est la deuxième fois que Merkel se prend les pieds dans le tapis. Il y a quelques semaines, un humoriste plein de délicatesse et d'humour allemand avait traité le Président Erdogan de pédophile et de zoophile. Merkel a commis l'erreur d'autoriser des poursuites pour offense à chef de l’État étranger. Là, elle a choisi d'aller dans le sens du vent dans son pays...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.