La chaîne spécialisée dans le café en gobelet et dont un bon tiers, sinon la moitié, des produits porte des noms italiens, à commencer par le fameux « Latte » d'un demi-litre, a donc décidé de sauter le pas. Elle avait déjà commis une partie de l'irréparable en ouvrant des « lounge » au Brésil et en Colombie mais l'ultime tabou, c'est évidemment l'Italie, le pays de l'expresso – je rappelle que la machine à café est une invention italienne, du ristretto et de la tazzina. Non seulement, Starbucks va ouvrir un café mais il va, en plus l'ouvrir à Milan et peut-être même à Turin, la ville de Lavazza.

On pourrait imaginer que la révolte gronde, que les puristes s'emportent, après tout l'Italie a résisté des années à McDonald ! Pas du tout : le pays qui a inventé le mouvement « slow food », c'est-à-dire l'art de prendre son temps à table, de manger local, de favoriser les artisans sur les produits préparés et la fraicheur sur les conservateurs chimiques ne réagit pas plus que cela...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.