Ce soir, Vincent Giret nous emmène au Luxembourg, à la suite de nouvelles révélations sur ce petit paradis fiscal...

Jean-Claude Juncker, président en exercice de la commission européenne
Jean-Claude Juncker, président en exercice de la commission européenne © AFP / Thierry Charlier

S’il est un qui a fort mal commencé l’année, alors c’est bien Jean-Claude Juncker, l’homme qui détient un record d’Europe de longévité politique, puisqu’il fut Premier ministre du Luxembourg pendant plus de 18 ans, en cumulant, excusez du peu, avec le poste de ministre des Finances.

Avant de devenir, chacun le sait, le président en exercice de la commission européenne.

Mais on peut parfois être rattrapé par son passé et Juncker en fait depuis ce matin, une fois encore, la douloureuse expérience. Le coup est venu de nos confrères britanniques du Guardian, qui ont exploité des documents ultra-confidentiels transmis par un groupe média allemand. Le journal protège bien sûr l’anonymat de la source, comme il est d’usage, mais on l’imagine extrêmement bien placée, car ces documents sont des notes diplomatiques allemandes. Autant de comptes-rendus des travaux et des discussions d’un comité ultra secret qui, au sein de la commission européenne, travaille justement sur la question sensible de l’évasion fiscale.

Ce comité avait été créé à la demande des chefs d’État, en 1998, c’est à dire il y a presque vingt ans et parce que beaucoup d’entre eux s’inquiétaient déjà des risques bien avérés de déloyauté entre partenaires de l’union européenne...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.