Les Turcs ont choisi. Clairement. Le despotisme contre la guerre civile. L’ordre plutôt que l’anarchie. Erdogan plutôt que la chienlit, pour reprendre une expression du Général de Gaulle.

Comme d’habitude, nous Européens, n’avons rien vu venir. Comme d’habitude, dans l’Orient compliqué, nous confondons nos souhaits et la réalité. On pensait que la gauche israélienne allait gagner les législatives contre Benjamin Nentanyahou. Le Premier ministre israélien l’a emporté haut la main en mars dernier. On pensait que la guerre en Ukraine allait coûter à Poutine sa popularité en raison des conséquences économiques et des sanctions politiques. Rien du tout. Ce qui guide les peuples, ce n’est plus l’économie. C’est le nationalisme...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.