C’est le dernier scandale en date : un claveciniste iranien de renom international a dû interrompre son concert à Cologne après que plusieurs spectateurs ont exigé « qu’il parle allemand ». Il était en train d’expliquer en anglais l’intérêt de la pièce (allemande) qu’il s’apprêtait à jouer. Bronca, fureur des spectateurs qui ont viré les fauteurs de trouble, bagarre : le claveciniste a dû arrêter les frais. Est-ce pour autant le signe de l’affaiblissement d’Angela Merkel : il semble que non, après avoir beaucoup parlé en France de son « isolement » les derniers sondages montrent au contraire un redressement spectaculaire de sa popularité...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.