Séquence "Permis de tuer" en Une du Monde : cet après-midi, Soren Seelow recense les huit exécutions extrajudiciaires ordonnées par le Président.

Le président de la République française François Hollande
Le président de la République française François Hollande © AFP / PHILIPPE WOJAZER / POOL

Dans le langage des services secrets, cela s'appelle des "opérations homo" : "homo" comme homicide. François Hollande en avait déjà fait la confidence à nos confrères Davet et Lhomme dans leur livre "Un Président ne devrait pas dire ça".

Cet après-midi, Soren Seelow recense les huit exécutions extrajudiciaires ordonnées par le Président. L'exécuteur de ces basses œuvres, c'est très souvent l'armée américaine. Pour une explication simple, ils interviennent beaucoup plus que les Français en Syrie, avec des drones.

Selon Soren Seelow, sept assassinats ont été réalisés par les Américains et cinq ont fait l'objet de communiqués triomphants de la part de l'armée américaine (David Drugeon, Charaffe El-Mouadan, Boubaker El-Hakim, Salah Gourmat et Walid Hamam). À tous les coups on ne gagne pas.

Les Français avaient cherché à éliminer à l'automne 2015 deux cadres de l’État islamique, le belge Badaoud, futur coordinateur des attentats de Paris et Salim Benghalem, un des geôliers des otages Français...

► ECOUTEZ AUSSI | la réaction de Thomas Legrand, éditorialiste politique à France Inter, à la lecture du livre "Un Président ne devrait pas dire ça"

► SUR LE MEME SUJET | De Mitterrand à Hollande, la mort du secret

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.