Anthony Bellanger nous emmène au Venezuela, où une rumeur a bien failli tout enflammer hier...

Avec le décalage horaire, on peut même dire aujourd'hui ! Alors que s'est-il passé ? Vous vous souvenez de Marco Rubio, le sénateur américain de Floride, candidat malheureux à l'investiture républicaine, balayé par Donald Trump ? Sur son compte twitter, il écrivait avoir « eu la confirmation que Leopoldo López avait été transporté de toute urgence dans un hôpital militaire ». Or Leopoldo López est une figure de l'opposition au régime de Caracas particulièrement populaire. Depuis février 2014, il est en prison accusé de terrorisme, de sabotage, de meurtre et condamné pour 14 ans. Quant à Marco Rubio, c'est n'est pas un quelconque complotiste ou opposant mais bien un sénateur des États-Unis. Une source sérieuse donc. L'information s'est répandue comme une trainée de poudre dans le pays, soulevant une vague d'émotion gigantesque qui menaçait de tourner vinaigre – je rappelle que le pays connaît manifestations et contremanifestations depuis plusieurs semaines. En clair, la panique s'est emparée du régime qui a dû de toute urgence contrattaquer en diffusant en direct à la télévision – il y a quelques heures à peine – une « preuve de vie » depuis sa prison de haute sécurité où il est à l'isolement...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.