Pourquoi l'armée turque, l’une des plus importantes de l’Otan, ne participe-t-elle pas à la lutte contre l’organisation État Islamique ? Pourquoi empêche-t-elle les combattants kurdes de Turquie de venir au secours des combattants kurdes de Syrie à Kobané, le long de la frontière syro-turque et pourquoi reste-t-elle totalement passive alors que Parlement turc a voté, la semaine dernière, en faveur d’une participation d’Ankara à la coalition anti-État Islamique ?

Les Kurdes arrivent par dizaines de milliers vers la frontière entre Syrie et Turquie
Les Kurdes arrivent par dizaines de milliers vers la frontière entre Syrie et Turquie © Reuters
Les invités
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.