Ce sera une grande manifestation. Elle aura lieu non pas dimanche comme en France. Les organisateurs ont demandé de vernir avec des fleurs, ce soir là, pour les victimes du massacre de Paris. Qui nous invite ? Ce sont les islamophobes allemands de Pegida, qui signifie les patriotes européens contre l’islamisation de l’occident. Depuis des semaines, ils manifestent chaque lundi, Ils manifestent au nom de « nous sommes le peuple » . Ce même slogan que clamaient les manifestants de RDA en 1989 avant la chute du mur de Berlin. « Les islamistes, contre lesquels Pegida met en garde depuis trois mois, ont montré aujourd'hui en France qu'ils n'étaient pas capables de démocratie mais, au lieu de cela, considéraient que la violence et la mort étaient la solution », écrit Pegida sur sa page Facebook. « Nos dirigeants politiques veulent que nous croyons le contraire. Est-ce qu’il faudra qu’une telle tragédie ait lieu en Allemagne », s’indigne Pegida. L’Allemagne n’avait pas besoin de cela. Angela Merkel le sait, qui avait à juste titre fustigé Pegida dans ses vœux du 31 décembre...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.