Vincent Giret nous emmène ce soir en Égypte, après les deux attentats qui ont frappé ce week-end la communauté copte.

Les chrétiens égyptiens se rassemblent pour les funérailles de la fin de la nuit des victimes d'une explosion qui ont tué des adorateurs assister à la messe des dimanches des Rameaux à l'église orthodoxe copte marguergis dans la ville de Tanta du del
Les chrétiens égyptiens se rassemblent pour les funérailles de la fin de la nuit des victimes d'une explosion qui ont tué des adorateurs assister à la messe des dimanches des Rameaux à l'église orthodoxe copte marguergis dans la ville de Tanta du del © AFP / STRINGER

Les Coptes sont sous le choc. Ces chrétiens orthodoxes d’Égypte crient leur colère et leur désespoir ce lundi après les deux attentats meurtriers commis en pleine célébration du dimanche des rameaux, dans deux églises du pays, l’une à Tanta, dans le delta du Nil, l’autre à Alexandrie.

44 morts au total, plus d’une centaine de blessés.

Une revendication, on le sait, de l’Organisation État islamique qui avait demandé à ses partisans de frapper partout en Égypte cette minorité chrétienne historique, qui représente 10% de la population égyptienne, soit plus de 9 millions de personnes.

Au lendemain du drame, trois acteurs ont désormais une responsabilité particulière…

  • le maréchal Al-Sissi, qui dirige l’Egypte d’une main de fer après avoir renversé dans le sang les Frères musulmans en juillet 2013.

  • le grand imam d'Al Azhar, Ahmed Al-Tayeb

  • le cheikh

Ecoutez Vincent Giret expliquer pourquoi…

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.