C’est un mouvement citoyen, un mouvement d’opposition attaché à l’Etat de droit, à la démocratie qui est en train de faire événement et de réveiller la société civile en Pologne

C’est une nouvelle réjouissante. On avait vu, on le sait, se développer en Europe centrale, toutes ces dernières années, des partis nationalistes, populistes, qui ont menacé et attaqué quelques unes des libertés fondamentales pour lesquelles pourtant plusieurs générations d’européens de l’est avaient combattu à l’époque du communisme. En Hongrie d’abord, avec Victor Orban, passé dès la chute du Mur de la dissidence au nationalisme puis à l’autoritarisme le plus menaçant. Et l’on voyait avec inquiétude la Pologne, emprunter le même chemin, depuis qu’il y a juste un an, le parti populiste Droit et Justice de Jaroslaw Kaczinski avait remporté largement les élections législatives, profitant d’ailleurs d’une abstention massive. C’était la première fois depuis la chute du communisme, à laquelle les Polonais ont tant contribué, qu’un parti détenait seul autant de pouvoir à Varsovie. Et depuis, les projets politiques les plus inquiétants ont été mise en œuvre : contrôle total de l’appareil judicaire, encadrement de la liberté de la presse, verrouillage du jeu démocratique, et encadrement liberticide de la société, avec par exemple, le projet d’interdiction absolue de l’avortement, les femmes se voyant même menacées d’une peine de prison...

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.