Aujourd'hui, direction l'Islande qui vient de décider d'en finir avec le contrôle des changes... Le signe que la crise épouvantable qui a secoué le pays en 2008 est sur sa fin...

Ça a l'air un peu technique dit comme ça, mais en fait c'est un moment très important pour l'Islande : c'est le signe de la fin de la crise épouvantable qui a secoué le pays en 2008 au point de faire d'en faire le symbole même de la Grande Récession.

Souvenez-vous : en pleine crise américaine des subprimes, alors que l'Europe commençait à peine à se sentir concernée, le monde s'est rendu compte que pendant une décennie, trois banques islandaises avaient grossi comme la grenouille de la fable.

L'Islande et ses banques sont devenues le symbole d'une décennie d'orgie financière : les encours des trois banques en question représentaient plus de dix fois la richesse annuelle de l'Islande ! Lorsque la crise a passé la facture, le pays s'est retrouvé au bord de la ruine.

La première réaction – saine d'ailleurs – des autorités islandaises a été d'imposer un contrôle des changes. C'est-à-dire interdiction de sortir la moindre devise du pays, assortie d'une interdiction pour les entreprises islandaises d'investir à l'étranger.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.