C’est la journée mondiale de l’alimentation, en langage politiquement correct. En début de semaine, je vous annonçais que la fin de l’histoire, prédite par Fukuyama, n’aurait pas lieu. En revanche, la fin de la faim, F A I M, aura bien lieu.

Selon la FAO, l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, la faim dans le monde recule. Certes, la sous-alimentation chronique touche encore 805 millions de personnes, soit une personne sur neuf dans le monde. Mais c’est 100 millions de moins qu’au début du siècle, 210 millions de moins qu’en 1990. La Chine a elle seule a réussi à réduire de 140 millions les personnes sous alimentée. Elle n’est pas seule : le Brésil de Lula, Cuba de Castro ou le Koweit font partie des dix meilleurs élèves. Vous voyez Nicolas, cette chronique est politiquement des plus œcuméniques....

les insectes, une alternative crédible pour l'alimentation animale
les insectes, une alternative crédible pour l'alimentation animale © reuters
Les invités
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.