Vincent Giret nous emmène ce soir à Chicago où la police essuie une pluie de critiques

Conférence de presse de Loretta Lynch, Procureur général des États-Unis, en présence de Rahm Emanuel maire de Chicago (à dr) et Eddie Johnson, Superintendent de la police de Chicago (à g)
Conférence de presse de Loretta Lynch, Procureur général des États-Unis, en présence de Rahm Emanuel maire de Chicago (à dr) et Eddie Johnson, Superintendent de la police de Chicago (à g) © AFP

Chicago a sans aucun doute mérité son nom de capitale du blues et de la colère noire. Le département de la justice vient de publier un rapport assassin qui a secoué tous les habitants de la troisième ville des Etats-Unis. Un document de 161 pages, qui a demandé plus d’un an d’enquête minutieuse et intraitable.

Le verdict est accablant : usage excessif de la force, pratiques discriminatoires, pour ne pas dire franchement racistes, omerta sur les enquêtes pour mauvaise conduite… La police de Chicago a fait, selon la procureure générale, « un recours récurrent à un usage excessif de la force ».

Cette enquête avait été diligentée après un énième fait divers dans cette ville en proie à une ancienne et très importante violence armée. Ce fait divers avait eu lieu le 20 octobre 2014. Ce soir-là, la police dit recevoir un appel signalant le comportant d’un jeune homme suspecté de vandaliser des voitures. Une patrouille se porte à sa rencontre, sur une grande avenue de la ville. Elle fait les sommations d’usage, mais le jeune homme n’en aurait pas tenu compte. Il aurait même selon la version policière, foncé sur la voiture la plus proche, un couteau à la main. En légitime défense, selon la police, un officier avait donc ouvert le feu, tuant sur le coup, Laquan Mc Donald, un jeune afro-américain de 17 ans, et né d’une mère-enfant alors âgée de 14 ans...

ALLER PLUS LOIN

ÉCOUTER | Aux Etats-Unis, un algorithme aide la police à lutter contre la violence armée
ÉCOUTER | 4 policiers abattus à Dallas en marge d'une manifestation qui dénonçait les violences policières

LIRE | Quand les sportifs noirs américains s'engagent pour les droits civiques

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.