Enfin une bonne nouvelle : la Chine, c’est fini. Ou en tout cas, c’est trop cher.

Vous n’avez pas vu la nouvelle pendant vos vacances estivales : le smic à Shanghaï atteint désormais 220 euros.

Le travailleur chinois coûte plus cher que le travailleur roumain, serbe ou bulgare. Pauvre Bulgare qui ne gagne que 160 euros par mois. Le Chinois, lui, va continuer de s’enrichir. Le salaire minimum a augmenté de 14,% dans les grandes villes au premier semestre et le plan quinquennal, le fameux plan quinquennal toujours en vigueur dans la chine capitalisto-communiste, prévoit que le minimum salarial progressera de 13% par an entre 2011 et 2015.

L’ouvrier de Shanghaï a le même niveau de vie qu’un ouvrier français. Le cadre dirigeant de Shanghaï, le même salaire nominal que le cadre Français, mais il vit comme un nabab, les entreprises se l’arrachent et il change sans cesse de job. Voici le portrait que nous dresse de la Chine, l’économiste Patrick Artus, qui conseille la banque de Chine....

Les invités
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.