En Israël, certains appellent déjà ça « le scandale des consignes » et évidemment, ça demande un peu d’explication. Nous sommes à quelques semaines des élections législatives du 17 mars prochain. Or, le combat est serré. D’un côté l’inoxydable Benyamin Netanyahou et son parti le Likoud, au pouvoir depuis 9 ans. De l’autre, une coalition de gauche et du centre qui mêle les travaillistes et Tzipi Livni, une ex min. des Aff. Etrangères et ex vice 1er ministre. Les deux forces sont au coude à coude. Pour les départager, il faut un coup de théâtre : c’est justement ce qu’il vient d’arriver : le contrôleur des finances publiques de l’Etat d’Israël vient de publier son rapport annuel. Et il n’est pas tendre avec Netanyahou, son épouse Sarah et surtout la façon désinvolte et dispendieuse que le couple a de disposer de l’argent du contribuable....

Les invités
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.