L'édito d'Arnaud Leparmentier

Sus à l’orthodoxie ! Que l’on se rassure, il ne s’agit pas de contester l’orthodoxie économique d’Angela Merkel qui fait la richesse économique des Allemands. Non, nous avons envie de chercher querelle à l’orthodoxie religieuse dans une Europe coupée en deux depuis le schisme de 1054, entre Rome et Constantinople.

La carte des religions sur le vieux continent est saisissante.

Si notre monde catholico-protestant semble ancré dans la modernité, l’orthodoxie ressemble furieusement à la carte de nos problèmes. Pour partir de Moscou et de la Russie, inclure l’Ukraine, traverser les Balkans et finir en Grèce.

Osons le triple raccourci : la Russie de Poutine menace la paix, alors que l’Europe a pour mission de rendre la guerre matériellement impossible.

La Roumanie et la Bulgarie, minées par la corruption, incapables d’intégrer leur minorité Rom, menacent la liberté de circulation et Schengen.

Enfin, les mensonges et les fraudes grecques ont failli tuer l’euro.

Les invités
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.