Nous voici sous l'emprise de la "fake news", de l'information bidon. Pire encore, il y a la "fake truth" : fausses vérités ou vraies croyances.

Dernière en date, l'attentat qui aurait frappé la Suède selon le monde désenchanté de Donald Trump. Heureusement, les tweets sarcastiques venus de Stockholm nous ont rassurés : jamais il n'y eut d'attentat en Suède.

En France aussi, nous sommes protégés des « fake news » par les hardis « fact-checkers ». Hélas, nous sommes victime d'un mal encore plus insidieux : la fake truth, les fausses vérités ou vraies croyances. Elles durent, mais n'en sont pas moins inexactes, et résistent à l'argumentation, tant elles sont ancrées dans la vie collective.

Me voici parti sur toutes les ondes en croisade contre ces fake truthes.

La plus terrible d'entre elle, s'appelle « austérité ». Les Français vivraient sous son empire depuis Maastricht. Un petit examen des déficits publics montre qu'il n'en est rien : la France enregistre chaque année un déficit supérieur à 3 % du produit intérieur brut (PIB) depuis 2008 : elle vit dans le laxisme permanent.

Peu importe mon opinion, ce qui intéressant, c'est la division de l'Europe. Les Français sont tous persuadés de bonne foi qu'ils vivent dans l'austérité, l'Europe du nord pense exactement le contraire. Nous arrivons à l'instant culturel de cette chronique. « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà » : la maxime de Blaise Pascal perdure, le Rhin ayant simplement remplacé les Pyrénées...

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.