Bienvenue dans le passé, Nicolas, et pour vous le démontrer, je vais vous narrer un conte germanique.

Il était une fois un chef de gouvernement de gauche, qui arriva fort mécontent contre son ministre des finances.

Encore une fois, il avait attaqué les grandes entreprises, proposant de taxer à milliards les groupes énergétiques.

La sortie venait après des reproches contre la banque centrale, accusée d’avoir des taux d’intérêt trop élevés et un appel à la relance budgétaire, la politique de l’offre ayant échoué. Le ministre fut accusé de faute stratégique, et démissionna le lendemain. Cris d’orfraie de la presse nationale, qui prédit bien vite la chute de tout le gouvernement....

Voir également "L'adieu aux socialistes fin de siècle" / LE MONDE

Les invités
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.