Vous reprendrez bien un peu de Côte de Altaï ? Non ? Pourtant ce mélange de Pinot Noir et de Muscat Blanc est très... gouleyant. Et son propriétaire place de grands espoirs en lui.

La réserve naturelle Khakassky en Sibérie
La réserve naturelle Khakassky en Sibérie © Getty / Alexander Kolbasov\TASS

Pour situer l'origine de ce vin exceptionnel, il faut regarder une carte : les montagnes de l'Altaï, d'où est originaire notre vin sibérien, se situent aux confins de la Chine, de la Mongolie et du Kazakhstan.

Autrement dit : loin des vignobles bordelais.

Et pourtant, elles poussent les vignes ! Même si ce n'est pas évident. Dans ce vignoble du bout du monde, il a fallu tester 600 variétés avant d'en retenir deux qui avaient passé l'hiver sibérien. Puis, 12 000 ceps ont été plantés dont seuls une vingtaine ont survécu (!).

Après trois années d'efforts, la première récolte (6kg) a été obtenue, puis la seconde, puis la 3e et enfin, le Graal : une magnifique bouteille de côte de l'Altaï, gouleyant donc.

Tout le long, ce sont des spécialistes français qui ont aidé à l'accouchement....

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.