Anthony Bellanger nous emmène ce soir aux confins de l'Himalaya où l'on a évité la guerre.

Et c'était moins une et personne n'en a rien su de ce côté si de la planète.

Or je rappelle tout de même que la Chine et l'Inde se sont vraiment fait la guerre, en 1962, justement dans ces régions perdues de l'Himalaya. Guerre remportée par la Chine.

Là il faut expliquer et ouvrir une carte : la Chine et l'Inde, ce sont 3 500 kms de frontières communes. Des frontières jamais vraiment tracées, ni reconnues par l'un ou l'autre pays, même si de grands efforts ont été déployés tout au long des années.

Que s'est-il passé cette fois ? Là-haut dans les montagnes himalayenne, il y a un plateau de 90km², c'est-à-dire grand comme Paris intra-muros, le Doklam, revendiqué par la Chine et le Bhoutan. Petit pays, petite armée d'opérette mais grand ami de l'Inde.

En juin, les Bhoutanais préviennent leurs alliés indiens que les Chinois construisent sur le Doklam une route carrossable, où pourront donc à terme passer les camions voire les blindés de l'armée chinoise. Aussitôt les Indiens s'interposent et bloquent les travaux.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.