Ils voulaient surtout tuer des enfants, alors ils ont visé l'endroit du parc où se trouvaient les balançoires. Autant que possible, ils voulaient tuer des chrétiens. Alors ils ont choisi de frapper un dimanche de Pâques. C'était à Lahore, capitale du Penjab, deuxième ville du Pakistan et fief du premier ministre Nawaz Sharif. L'éditorial du Monde s'indigne ce soir contre cet odieux attentat qui a fait plus de 72 morts et au moins 340 blessés. En majorité des femmes et des enfants. « Lorsque l'explosion s'est produite, les flammes sont montées si haut qu'elles ont dépassé les arbres et j'ai vu des corps voler dans les airs », a raconté à l'agence Reuters, Hassan Imran, un habitant qui s'était rendu dans le jardin pour se promener. L'attentat est l'œuvre des talibans pakistanais. La factionJamaat ul Ahrar a revendiqué l'attentat. « Nous avons perpétré l'attentat de Lahore car les chrétiens sont notre cible », a déclaré à l'AFP par téléphone le porte-parole du Jamaat-ul-Ahrar . Toutefois, selon la police, il y aurait 15 victimes chrétiennes, la majorité étant musulmanes. Il s'agit de l''attentat le plus meurtrier au Pakistan depuis le massacre de 134 élèves dans une école gérée par l'armée à Peshawar, en décembre 2014…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.