Aucune sympathie quelle qu'elle soit pour le magnat de l'immobilier. Juste une tentative froide d'expliquer les ressorts qui font que Donald Trump continue d'être dans la course.

Supporters du candidat républicain américain Donald Trump en Floride, États-Unis, 27 septembre 2016
Supporters du candidat républicain américain Donald Trump en Floride, États-Unis, 27 septembre 2016 © Reuters / Jonathan Ernst

À écouter les commentateurs que nous sommes il devrait être à 5 % des voix, ce qui n'est pas le cas. Hillary Clinton est apparue solide, expérimentée, pugnace - "Voyez les gages que je donne" - tandis que Trump était un peu fluet, gauche, désarmé.

S'il y a un homme d'état, c'est elle.

Lorsque Trump a insidieusement essayé de lui expliquer qu'elle n'était pas sur le terrain parce qu'elle était malade, Hilary lui a répliqué qu'elle préparait le débat, car, elle, elle travaille pour être présidente des États-Unis. Superbe prise de judo : Trump était à terre...

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.