Notre choix est fait : pour l’élection présidentielle au Brésil, nous votons contre la présidente sortante, Dilma Roussef, 66 ans, héritière du président Lula et nous votons donc pour la verte socialiste évangéliste Marina Silva, 56 ans. Nous ne subirons aucun reproche :

-pas de machisme, parce toute deux sont des femmes.

-pas d’engagement partisan, car elles sont toutes deux de gauche ;

-pas d’insensibilité, parce qu’elles ont toutes deux souffert.

Les deux brésiliennes sont au coude à coude pour l’élection présidentielle dont le premier tour se tiendra le dimanche 5 octobre.

La présidentielle semblait jouée, en faveur de Dilma Roussef, jusqu’à ce que le candidat socialiste Eduardo Campos meure d’un accident d’avion en plein mois d’août. Sa numéro deux, Marina Silva, qui devait prendre ce même avion, y a vu, je cite, « un signe de la divine providence ». Elle l’a remplacé au pied levé, avec pour slogan les dernières paroles du défunt : « on ne va pas laisser tomber le Brésil »....

Dilma Roussef & Marina Silva
Dilma Roussef & Marina Silva © DR
Les invités
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.