Vincent Giret nous emmène au Danemark où le gouvernement va nommer un ambassadeur auprès des géants du numérique…

Anders Samuelsen, le ministre des affaires étrangères danois, considère les GAFA (Google, Apple, Facebook ou Amazon) comme des nouvelles nations avec lesquelles il faut donc entretenir des relations diplomatiques.
Anders Samuelsen, le ministre des affaires étrangères danois, considère les GAFA (Google, Apple, Facebook ou Amazon) comme des nouvelles nations avec lesquelles il faut donc entretenir des relations diplomatiques. © AFP / Kay Nietfeld / dpa

C'est une surprise, ou plutôt, pour parler comme les spécialistes de l’intelligence économique, « un signal faible », qui annonce peut-être un point de bascule dans l’univers des relations internationales.

Jusqu’ici, on avait parfois coutume de décrire le numérique comme l’émergence d’un continent, et cette métaphore était destinée à nous faire comprendre combien l’apparition d’internet était en train, littéralement, de changer le monde et sa représentation, combien aussi elle faisait émerger de nouveaux géants, de nouvelles puissances planétaires.

Et bien c’est exactement ainsi que le ministre des affaires étrangères danois, le libéral Anders Samuelsen a justifié sa décision : c’est notre confère Antoine Jacob, correspondant dans les pays nordiques du journal Les Echos, qui a entendu le ministre danois dans une conférence et qui dit ceci :

Google, Apple ou Amazon doivent être considérées désormais comme des nouvelles nations avec lesquelles il faut donc entretenir des relations diplomatiques.

La capitalisation boursière d’Apple est déjà à peu près égale au PIB d’un pays comme l’Arabie Saoudite et celle de Google dépasse le PIB de l’Argentine, a rappelé le ministre qui nommera donc dans les prochaines semaines un « ambassadeur tech », ou une ambassadrice-tech, tech pour technologie bien sûr, auprès de ces entités, on imagine volontiers qu’il ou elle s’installera à San Francisco ou au cœur même de la Silicon Valley.

Le Danemark serait ainsi le premier Etat au monde à confier cette tâche de relation avec les grandes entreprises numériques à une personnalité ayant rang d’ambassadeur.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.