Anthony Bellanger nous emmène au Mexique où la remise en liberté d'un violeur de mineure a révulsé le pays...

La décision de justice a provoqué des manifestations de protestations à Veracruz
La décision de justice a provoqué des manifestations de protestations à Veracruz © Maxppp / Saúl Ramírez

Et fait du juge qui a ordonné cette mise en liberté, c'était avant-hier, l'ennemi public n°1 du pays. Mais revenons d'abord sur une histoire très mexicaine et qui surtout a bouleversé tout le pays. Nous sommes en janvier 2015, un groupe de 4 jeunes des environs de Veracruz décident de sortir ensemble faire la fête, comme ils en ont l'habitude. 4 jeunes qui sont aussi les rejetons de familles riches du coin et qui ont l'habitude de flamber et d'être obéis. Ce soir-là, ils forcent une mineure – Daphne Fernández a 17 ans – à monter dans leur Mercedes dernier cri, et commencent à la violenter à l'arrière de la voiture. Puis il l'a conduise au domicile de l'un d'entre eux et la viole. C'est à ce moment-là que l'affaire devient grave. La jeune fille en réchappe et porte plainte. Puis rien. Pendant un an, la justice mexicaine ne fait rien ou presque et aucun ordre de détention n'est, par exemple, émis contre les 4 jeunes violeurs. Il faudra attendre qu'une vidéo type Facebook fuite où ils reconnaissent leur culpabilité pour que, d'une part, la société civile mexicaine commence à se mobiliser contre eux, et que, d'autre part, sous la pression la justice se mettent en branle...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.