Depuis le 17 novembre 2018, un mouvement social inédit s’est emparé des rues et des ronds-points français. Née sur les réseaux sociaux, la colère des Gilets Jaunes a eu pour premier visage médiatique, celui d’une femme bretonne : Jacline Mouraud.

Jacline Mouraud en gilet jaune, novembre 2018
Jacline Mouraud en gilet jaune, novembre 2018 © Maxppp / PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Tout a commencé le 18 octobre 2018. Ce jour-là, Jacline Mouraud, une hypnothérapeute bretonne écoute comme chaque matin les informations. Une brève sur l’étude de la mise en place de péages urbain l’interpelle. Elle décide d’exprimer sa colère haut et fort. En une prise, elle enregistre une vidéo qu’elle publie immédiatement sur sa page facebook.  

Les compteurs de visionnage s’emballent très vite. Ils atteignent en quelques jours 3 millions de vues. Face à l’engouement, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon répond sur Twitter à la Bretonne.

Quelques semaines plus tard, le 17 novembre, même si Jacline Mouraud n’est pas à l’origine du premier rassemblement national, elle enfile elle aussi son gilet jaune. 

Les réseaux sociaux ont eu un rôle central dans le mouvement des gilets jaunes parce que c’est d’abord via les réseaux sociaux que le mouvement s’est organisé. Ils ont donné à ce mouvement la force qu’il n’aurait pas eu hors de tout groupe social constitué préexistant, ils ont permis à ces personnes, à ces mécontents de se compter, de s’additionner et puis de s’organiser. (Adrien Sénécat, journaliste pour les Décodeurs du Monde)

Interviews, duplex, débats, tribunes... grâce au succès de sa vidéo, Jacline Mouraud devient l’une des voix du mouvement. Exposée, la Bretonne est de plus en plus critiquée, insultée, menacée.

J’ai été prise dans une espèce de vortex. Ça a été ça le mouvement des gilets jaunes, un vortex. Plus le vortex grandit, plus il ramasse des échantillons négatifs autour. Mais moi je suis restée au centre du vortex.

Alors que les manifestations hebdomadaires des gilets jaunes s'essoufflent, qu’est devenu l’un de ses premiers symboles ? Comment Jacline Mouraud a-t-elle vécu les conséquences de cette médiatisation soudaine ? Jusqu’où ont été les menaces à son encontre ?

Intervenants

  • Jacline Mouraud, hypnothérapeuthe et fondatrice du mouvement “Les Emergents”.
  • Adrien Sénécat : journaliste @decodeurs @lemondefr.

Pour aller plus loin

Une création originale

►► Effet Domino a été l'un des lauréats de l'appel à projet "Ma vie sur les réseaux sociaux" lancé par l'atelier de l'audiovisuel public. Ces podcasts, comme les films qui sortiront prochainement, ont été coproduits par Arte France, France Télévisions, France Médias Monde, l'INA, Radio France et TV5 Monde.

Prologue

Chaque jour, sur les réseaux sociaux, des millions de personnes likent, commentent, retweetent des posts d’inconnus. Des actions apparemment anodines qui propulsent certains profils dans la lumière numérique et médiatique. Mais que deviennent ces profils qui ont émergé sur les réseaux puis dans les médias traditionnels ? Quels impacts ces messages ont-ils eu sur leurs auteurs comme sur la société, le pays, la ville où ils furent émis ?

5 min

L'effet Domino : Le prologue

Par France Inter

Equipe de production

  • Réalisation : Guillaume Girault.
  • Co-production : Coopdoc et Kino.
  • Equipe technique : Philippe Rouault, David Picard, Valentin Barrault.
  • Chargé de production : Yoann Dhenin.
  • Stagiaire : Sofiane Fayed. 

Remerciements

Michael, Benoit, Malo, Caroline, Myriam, Juliette, Alexis, Astrid, Adèle, Gauthier, Massinissa, Bastien.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.