Le Saviez-vous ? La petite maison dans la prairie est une série covid compatible ! Un épisode diffusé pour la première fois en janvier 1977 aux États-Unis confronte les habitants de Walnut Grove à une dangereuse épidémie de fièvre : son titre « La quarantaine ».

"La Petite maison dans la prairie" avec  Melissa Gilbert, Melissa Sue Anderson, et Sidney Greenbush.
"La Petite maison dans la prairie" avec Melissa Gilbert, Melissa Sue Anderson, et Sidney Greenbush. © Worldvision Enterprises Inc

L’histoire de cet épisode, le 13ème de la saison 3, commence par une imprudence. Le Dr Baker est envoyé dans un village touché par une épidémie. Les symptômes sont graves : bouton et fièvre pouvant entraîner la mort. 

Mr Edwards, le vieux trappeur, ami à barbe, bretelles et chemise à carreau de Charles Ingalls pense être immunisé, il faut dire qu’il a perdu par le passé sa première femme dans une épidémie ravageuse. Il accompagne alors le bon docteur. Mais voilà que cet imprudent Edwards – qui a un sérieux problème d’alcool – accepte sans se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique de se jeter dans le gosier une gorgée d’un « petit remontant » que lui tend un villageois porteur du virus.

Ce dernier lui dit : « Allez… juste une goutte, ça ne pas faire de mal, avec ça les boutons disparaissent, allez … avec ça tu es vacciné pour la vie »

Manque de bol, si Edwards est bien immunisé, il ne réalise pas qu’il peut transmettre le virus. Et quand après son retour à Walnut Grove, Alicia, sa fille adoptive se réveille avec la fièvre, rien ne va plus … Edwards décide alors de se confiner avec sa fille pour éviter la contagion. 

Heureusement, le principe de précaution à Walnut Grove, on connait ! Et bien avant l’apparition des premiers symptômes de la fille d’Edwards, afin d’éviter toute crise sanitaire dans le village, les autorités … Enfin Mr Hanson, le fondateur du village, préfère prendre les devants et décide d’un commun accord avec lui-même de confiner les habitants … Et en premier lieu … les écoliers. 

Et l’école à la maison ce n’est pas la panacée même chez les gentils Ingalls, il faut dire que les filles ne supportent pas vraiment d’être enfermées dans leur cabane et même si Laura est une élève consciencieuse, elle rêve de liberté … Mais voilà, pour les rassemblements, même en plein air, il vaut mieux éviter, par exemple, de se rendre au bord de l'étang pour aller à la pêche ! 

Cet épisode qui a fait flipper un grand nombre de téléspectateurs est intéressant à revoir 43 ans plus tard car non seulement la série prend acte du confinement obligatoire en cas de pandémie et surtout de l’importance de garder ses distances pour le bien collectif. 

D’ailleurs, l’école n’est pas la seule à être fermée, même à l’Église, le dimanche, la cloche ne sonne pas car si dans La Petite Maison dans la Prairie, ils sont des pros de la prière, en cas d’épidémie, la sauvegarde des vies humaines passent d’abord et avant tout par le confinement et les gestes barrières. 

Une morale nette et limpide. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.