"This is us" raconte depuis quatre saisons la vie d’une famille américaine des années 1970 à nos jours. La série vient de revenir à l’antenne dans un magnifique double épisode. L'occasion pour les créateurs de tendre un nouveau miroir à l'Amérique.

Chris Sullivan, Chrissy Metz dans la saison 5 de This is us
Chris Sullivan, Chrissy Metz dans la saison 5 de This is us © Getty / NBC

Petit Rappel : la série centrée sur le couple Jack et Rebecca Pearson et leurs trois enfants que nous découvrons dans le tout premier épisode en 2016, le jour du 36ème anniversaire des jumeaux Kevin et Kate et de Randal, leur fils afro-américain qu’ils ont adopté.

Et si This is us est l’histoire d’une famille miroir d’une famille américaine (d’où le titre This is us, c'est nous) c’est aussi une histoire populaire et intime des US (United States) à travers la trajectoire d'une galerie de personnages des années Reagan aux années Trump, en passant par des flashbacks sur les années 1960/1970 marquées par la guerre du Vietnam. 

Et dans ce début de saison 5, sur laquelle sans rien divulgacher, la quête de Randal sur les traces géographiques de ses parents biologiques se poursuit, on le retrouve comme la saison passée - et il n'y a pas de hasard - toujours en Pennsylvanie à Philadelphie - la ville pro-Biden. Dans cette ville, Randal Pearson s’engage d'ailleurs dans la vie municipale d’un quartier populaire, effet miroir percutant et très juste sur les fractures sociologiques, sociales et ethniques des États-Unis.

Une saison qui évoque la Covid-19

Une saison étonnante qui résonne avec l'actualité en premier lieu parce qu'elle prend d’abord en compte la pandémie mondiale dans son récit. Dès le début de cette saison, les Pearson portent consciencieusement le masque – contrairement aux plus fidèles de Trump – Ils se testent avant de voir des personnes à risques et ont très bien adoptés les gestes barrières et le gel hydroalcoolique et peuvent même en être totalement addict, comme la femme de Randal Pearson quand elle accueille son mari de retour du bureau. 

La  Covid et les changements qu’elle entraîne dans les relations sociales et intergénérationnelles sont extrêmement bien intégrés dans l’histoire de cette famille pour qui le quotidien c’est fête de famille, embrassades et projections lacrymales …

Mais le plus étonnant dans l’histoire de ce début de saison 5 c’est la façon dont d’autres actualités de ces derniers mois, en l’occurrence le mouvement black lives matter, l’affaire George Floyd et la thématique des violences policières interviennent de façon extrêmement habile dans le récit et en particulier chez Randal Pearson.

Et sans rien dévoiler, ces actualités ne vont pas laisser indemne cette famille américaine et que Randal Pearson – excellent Sterling K. Brown – qui ne cesse de prendre une place de plus en politique dans la série va voir cette actualité le transformer… pour le pire ou le meilleur ? La suite au prochain épisode. 

This is us, saison 5 est disponible 24h après la diffusion américaine sur Canal Séries 

=> Retrouvez Benoît Lagane, avec ses gourmandises sérielles et cathodiques dans Faim de Séries tous les vendredis dans le 5/7 de Mathilde Munos sur France Inter. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.